CadSupport


Composition et distances des chantiers aux communications techniques. les zones de protection sont définies dans SNiP 2.07.01-89 *, la version effective actuelle de ce SNIP - JV 42.13330.2011. En fait, ce snip suit:

Zone de sécurité des égouts domestiques

Différence de pression et de drainage par gravité. En conséquence, la zone de sécurité assainissement sous pression domestique - 5 mètres De la conduite à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure.

Si le système d'égout la gravité, alors selon SNIP la zone de sécurité sera - 3 mètres.

Dans ce cas, la distance minimale de la clôture ou les supports du réseau de contact avant l'assainissement seront 3 et 1,5 mètres respectivement.

Zone de sécurité de l'aqueduc

Zone de sécurité alimentation en eau - 5 mètres de la fondation de l'objet au réseau. La zone de sécurité à partir de la fondation de la clôture des entreprises, des viaducs, des supports du réseau de contact et des communications, des chemins de fer à la canalisation d'eau - 3 mètres.

De plus, de JV 42.133330.2011 Tableau 16 (pour plus de détails, voir ci-dessous), vous pouvez dessiner les informations suivantes concernant la pose des conduites d'eau et des conduites d'égout:

"2. Distances entre les égouts domestiques et les ménages et l'approvisionnement en eau potable devrait être pris, m: à la conduite d’eau en béton armé et aux tuyaux à base d’amiante - 5; jusqu'à une conduite d'eau faite de tuyaux en fonte d'un diamètre allant jusqu'à 200 mm - 1,5, d'un diamètre supérieur à 200 mm - 3; jusqu'à une conduite d'eau à partir de tuyaux en plastique - 1,5.

Distance entre les réseaux d'égouts et l'approvisionnement en eau industrielle en fonction du matériau et du diamètre des tuyaux, ainsi que de la nomenclature et des caractéristiques des sols, devrait être de 1,5 m. "

Zone de sécurité des réseaux de chauffage

La zone de sécurité minimale des réseaux de chaleur à partir de la paroi extérieure du canal, du tunnel, de la coquille de la pose de canaux, à la fondation du bâtiment - 5 mètres.

Zone de sécurité des câbles et des réseaux de communication

La zone de sécurité des câbles d'alimentation de tous les câbles de tension et de communication du réseau à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure - 0,6 m.

Et voici la table elle-même - sa première partie:

Zone de sécurité de la ligne électrique

Cependant, selon le même point, si les lignes de force sont posées dans les limites des colonies sous le trottoir alors:

  • jusqu'à 1 kW, zone de garde admissible des fils extérieurs - 0,6 mètres à la fondation du bâtiment et 1 mètre jusqu'à la chaussée.
  • Pour les lignes de plus de 1 et jusqu’à 20 kW, la zone de sécurité sera 5 mètres.

Selon la même annexe, aux endroits où les lignes de transmission se croisent rivières navigables, La zone de sécurité pour eux sera 100 mètres. Pour les rivières non navigables, les zones de garde ne changent pas.

Un ordre spécial d'utilisation du sol est défini dans les zones protégées des lignes électriques. Dans les zones protégées de la terre n'est pas rejetée par le propriétaire, mais son fardeau imposé l'utilisation - de ne pas construire, ne pas stocker, de ne pas bloquer, et non à la pâte des piles, de ne pas forer des puits, avec l'aide de l'équipement lourd fait uniquement en consultation avec l'organisation du réseau, et ainsi de suite. n. plus - voir la décision.

Zones de protection, bien que déterminées par l'application, mais à la fin sont définies par le propriétaire du réseau, les informations à leur sujet sont transférées à la chambre cadastrale. Le point 7 de la résolution dit que l'organisation du réseau doit, à ses frais, placer des informations sur la présence, le danger et la taille des zones de sécurité dans ces zones mêmes, à savoir: établir des panneaux d'information appropriés.

Zone de sécurité des bâtiments résidentiels et des bâtiments publics

Aussi dans JV 42.13330.2011, Vous pouvez trouver un tableau concernant la distance entre les maisons d'habitation et les garages, parkings et stations-service et les bâtiments publics, y compris les établissements d'enseignement et les établissements préscolaires.

La zone de protection des arbres et des arbustes

En fait, ce tableau doit être compris dans le sens contraire, car la distance entre bâtiments aux arbres et arbustes (espaces verts).

Il s’ensuit que la distance minimale entre le mur du bâtiment et l’axe du tronc est 5 mètres.

La zone de sécurité du gazoduc

Les gazoducs se distinguent par une disposition (aérienne, souterraine) par pression à l'intérieur du tuyau (de plusieurs kilopascals à 1,5 mégapascals) et par le diamètre du tuyau. La distance entre le gazoduc et le bâtiment est définie dans SP 62.13330.2011 dans le Annexe B. Voici les extraits de cette annexe pour déterminer les zones de protection des gazoducs souterrains et aériens.

Distances minimales entre les services publics

Même dans le JV, vous pouvez trouver un tableau qui règle la distance minimale entre les communications d'ingénierie. Distances entre l'alimentation en eau et le réseau d'égouts, les câbles électriques et les réseaux de chaleur, entre les égouts pluviaux et les ménages, etc.

Pourquoi ai-je besoin d'une zone de sécurité des eaux usées

Assainissement pour les maisons de campagne

Souvent, en ville, vous pouvez trouver des panneaux avec des panneaux indiquant les zones de protection des câbles électriques. Mais il est rarement possible de voir la zone de protection des eaux usées désignée, bien que des réseaux d'ingénierie externes dans les zones peuplées soient installés presque partout. En cas de dommages causés par des tiers, la loi prévoit une responsabilité administrative en imposant une amende aux auteurs. Mais la loi n'établit pas la responsabilité de l'absence de signes avant-coureurs concernant la présence de zones de sécurité.

Qu'est ce que l'assainissement externe?

La signification de la "zone de protection des eaux usées" fait référence aux réseaux externes. Il s’agit d’un système de pipelines à travers lequel les effluents domestiques et industriels collectés par les systèmes de drainage internes, ainsi que les eaux pluviales et les eaux de fonte, sont transportés vers les stations de pompage, puis vers les stations d’épuration.

Les réseaux externes d’assainissement comprennent:

  • canalisations de différents diamètres
  • puits:
    • faire du tourisme
    • delta
    • rotatif

Plusieurs facteurs importants sont pris en compte lors de la conception d’un système d’égouts. Déterminer:

  • volume d'effluents
  • conditions de fonctionnement
  • distance à la station de pompage la plus proche
  • possibilité de connexion à un collecteur existant
  • composition et propriétés des sols dans la zone de pose proposée du pipeline
  • terrain
  • niveau d'eau souterraine
  • conditions climatiques
  • indice de congélation du sol

Contrairement au système interne, le système d’assainissement externe fonctionne dans des conditions plus sévères. Outre l’effet des effluents sur la surface interne des tuyaux, des facteurs externes les influencent de l’extérieur: sol humide, environnement agressif, différences de température. L'installation d'eaux usées externes est réalisée à partir de tuyaux en métal, en plastique, ainsi que de béton et d'amiante.

Le système d’assainissement peut être:

  • séparé - un dispositif séparé pour les eaux pluviales et les eaux usées domestiques
  • semi-divisé - collecte séparée de l'eau de pluie et des eaux usées domestiques avec transport supplémentaire dans un réservoir commun
  • système d'égout commun - système d'égouts

Lors de la conception et de la mise en place des utilitaires, il est nécessaire de respecter les exigences obligatoires de SNiP. Des travaux correctement exécutés sur le réseau d’assainissement externe garantiront un fonctionnement à long terme et sans problème.

Le concept de zone de sécurité

Polluant des eaux souterraines

Tout système d'égout est une source potentielle de danger pour l'eau potable ou une zone voisine. Pour éviter leur contamination par des égouts d'évacuation des eaux usées, des zones de sécurité ou d'assainissement sont prévues.

Leur taille est clairement définie par les documents réglementaires - SNiP (normes de construction) et SanPiN (règles sanitaires). Ces dimensions dépendent de la profondeur et de l'emplacement du capteur, du type et du volume des déchets liquides.

Pour les stations de pompage, les stations d'épuration des eaux usées et les autres installations d'assainissement, il existe leurs propres indicateurs réglementaires, en fonction de la taille des bâtiments, de leur fonction et de leur emplacement. Les informations sur leurs frontières peuvent toujours être obtenues auprès des autorités locales et des organisations spécialisées, ainsi que dans les bureaux de projet.

Dans les zones protégées d'égouts ne sont pas autorisés:

  • planter des arbres à moins de 3 mètres des collecteurs
  • cisaillement
  • organiser les entrepôts et les décharges
  • faire sauter
  • utiliser des mécanismes d'impact et des appareils de forage
  • bloquer l'accès aux structures
  • effectuer sans autorisation appropriée des travaux de levage et de construction
  • déplacer le sol près des réservoirs situés à proximité des réseaux d'assainissement, en y immergeant des structures massives, en approfondissant le fond

Conséquences possibles du non-respect des normes requises

Accident des systèmes d'égouts externes

Les accidents des réseaux d'égouts externes se produisent beaucoup plus souvent que dans les réseaux d'eau, les lignes électriques et les communications. Cela est dû au fait que les zones de sécurité des réseaux d’égouts ne comportent pas de panneaux d’avertissement. Les organisations exploitant des services publics sont tenues de signaler la présence de câbles électriques sur le territoire desservi avec les plaques fixes appropriées, mais cela ne s'applique pas aux égouts.

En conséquence, les travaux d'excavation dans une certaine zone produisent, ne réalisant pas qu'il se trouve dans la zone de garde. Dans ce cas, il est possible d’endommager l’environnement, d’endommager gravement les réseaux d’assainissement ou des objets, d’endommager des biens, d’imposer des pertes importantes et d’entraîner des coûts de restauration.

Ne pas entrer dans une situation difficile aidera une étude approfondie de la zone où il est prévu de produire ces travaux ou d'autres. Une indication de la présence de réseaux d’égouts sur le territoire se trouve sur les puits, sur les couvertures desquels se trouve un marquage en forme de grande lettre "K". Il est nécessaire de commander le plan de communication technique dans des organisations spécialisées (instituts de conception, administrations locales, trusts Vodokanal) et de le lire attentivement, d’analyser les zones de sécurité, d’obtenir les autorisations appropriées, de consulter des spécialistes.

Il est interdit de travailler dans les zones de protection des eaux usées sans autorisation spéciale. À la réception du permis correspondant, le contractant doit:

  • respecter le strict respect des normes, des exigences et des règles
  • Assurer la sécurité des canalisations et des structures d'assainissement, ainsi que leur intégrité
  • prendre toutes les précautions possibles en suspendant le travail si des incohérences dans les documents et les permis qui lui sont donnés sont découverts
  • nettoyage en temps opportun des débris et de la neige et de la glace en hiver, assurant ainsi un passage sans entrave aux installations d'égouts
  • inviter le représentant de l'organisation qui a délivré le permis à la procédure pour la livraison de l'objet

Ces tâches concernent tous les entrepreneurs qui travaillent dans des zones ouvertes et des territoires situés dans des zones protégées.

Normes et exigences pour les zones de sécurité

Zone de sécurité des réseaux d'assainissement

Les exigences réglementaires générales sont présentées dans les documents suivants:

  • SNiP 40-03-99 - une version plus récente de SNiP 2.04.03-85 - exigences de conception de base
  • SNiP 2.07.01-89 * - tout sur la planification et le développement des colonies
  • SNiP 2.05.06-85 * - normes relatives aux canalisations principales
  • SNiP 3.05.04-85 * - problèmes d'organisation et acceptation des travaux

Les normes et la taille des zones protégées pour une région donnée sont ajustées et adoptées par les autorités administratives municipales ou rurales.

La zone de sécurité des réseaux d'assainissement en conditions normales est établie en fonction du diamètre des tuyaux:

  • jusqu'à 600 mm - au moins 5 mètres des parois du pipeline
  • 1000 mm et plus - de 10 à 25 mètres dans chaque direction, en fonction de la fonction du réseau d'égouts et de la composition du sol dans lequel la conduite est posée

Lors de la détermination de la taille des zones de sécurité, une attention particulière est accordée à des paramètres tels que:

  • risque sismologique
  • température moyenne
  • valeurs d'humidité réelles
  • caractéristiques de base du sol

Avec des données défavorables, la taille des zones de garde est augmentée.

SNiP 2.07.01-89 * régule clairement la distance horizontale entre les réseaux d'eaux usées souterrains et:

  • fondation des structures - 5 m pour la pression et 3 m pour le réseau d'égouts gravitaires
  • tréteaux, clôtures, supports respectivement 3 et 1,5 m
  • essieux du rail extrême de voie ferrée - 4 m
  • chaussée en bordure de route - 2 m pour la pression et 1,5 m pour les eaux usées par gravité
  • cuvette extérieure - 1 m
  • éclairage public et réseau de contacts - 1 m
  • support des réseaux haute tension - 3 m

Dans certains cas, la distance est réduite ou augmentée en effectuant des calculs finaux et en déterminant la justification.

Distance requise entre les réseaux d'eau et d'égout

Pose conjointe de canalisations souterraines

Norms SNiP stipule la distance entre les canalisations d'eau et d'égouts et les exigences relatives à leur arrangement mutuel.

Les réseaux d'approvisionnement en eau doivent être situés au-dessus des égouts. Cela est particulièrement vrai à l'intersection des communications. Si cette condition n’est pas possible, les tuyaux d’égout sont placés dans une gaine dont la longueur dépend du type de sol. En terre et en argile, il devrait être de 10 mètres et de sable, 20 mètres. L'intersection ne peut se faire qu'à angle droit.

Important! S'il est nécessaire de réparer les canalisations d'égout ou les conduites d'eau à l'endroit de leur traversée, la pelle ne peut être utilisée qu'à une profondeur d'un mètre au-dessus du niveau du mur supérieur du tuyau. D'autres travaux de terrassement sont effectués manuellement sans instruments de percussion.

La distance entre le système d'égout domestique et les canalisations souterraines adjacentes parallèles à la ville ne peut être inférieure à:

  • 1,5 - 5 m - à l'approvisionnement en eau, en fonction du matériau de production et du diamètre des tuyaux
  • 0,4 m - à l'évacuation des eaux pluviales
  • de 1 à 5 m - au gazoduc, en fonction de la pression
  • 0,5 m - aux câbles souterrains
  • 1 m - aux réseaux de chauffage

Avec la disposition longitudinale des conduites d'eau et d'égouts, les distances suivantes sont maintenues:

  • 10 mètres - avec un diamètre de 1000 mm
  • 20 mètres - avec un diamètre de plus de 1000 mm
  • 50 mètres - lors de la pose de routes dans un sol humide

Il est interdit d'avoir des réseaux d'égouts dans les zones sanitaires des conduites d'eau.

Les collecteurs d'égout dans les zones de protection de l'eau doivent être éloignés:

  • Du bord de la rivière - 250 m.
  • Des lacs - 100 m de la frontière de l'eau.
  • De sources souterraines - 50 mètres ou plus.

Important! Il est recommandé que toutes ces distances augmentent de 10% du fait que les zones d'eau protégées sur les circuits ne correspondent pas toujours aux dimensions réelles.

Distance de la fosse septique au puits et autres objets

Parmi les spécialistes, il existe différentes opinions sur ce qui constitue une zone de sécurité pour l’assainissement. En pratique, des désaccords surgissent entre les autorités locales et les organisations opérationnelles. Dans ce cas, les bons arguments seront présentés par des experts des services d’eau. Par conséquent, la conception préliminaire, la coordination et l’exécution exacte de toutes les exigences préviendront les conflits éventuels et assureront un fonctionnement stable et sans problème de l’égout sur plusieurs années.

Conclusion

Lors de l'installation de tout type d'eaux usées, les conditions techniques et les exigences relatives aux zones de sécurité doivent être respectées. Il peut y avoir des déviations par rapport aux normes acceptées pour la disposition des collecteurs d'eaux usées, la modification de la distance minimale entre les parois extérieures et les parois du pipeline. Mais ces changements doivent être coordonnés avec les autorités compétentes et obtenir leur autorisation de travailler dans la zone de protection des eaux usées.

Il est nécessaire d’aborder la question de la sécurité de manière responsable et de ne pas permettre d’éventuels accidents des communications d’assainissement. Après tout, le soutien de la vie des citoyens de tout établissement moderne en dépend.

Qu'est-ce que la zone de protection des eaux usées a en commun avec le premier épisode du film emblématique Star Wars?

Trappe d'égout - seul point de référence externe indiquant l'emplacement de l'égout

Si la zone de protection contre les eaux usées devait être renommée, je suggérerais de la qualifier de "menace cachée" par analogie avec le premier épisode de la célèbre saga cosmique. Et tout le problème est que contrairement à un câble électrique ou à une conduite d’eau, il n’a pas de désignations externes. Mais en cas de dommages à l'égout, vous aurez beaucoup de problèmes sérieux avec la loi.

Je vais essayer de vous familiariser avec toutes les informations nécessaires qui vous aideront à prévenir l'apparition d'accidents à des fouilles à proximité des réseaux d'égouts, ainsi qu'activer avec compétence pour construire leur propre pipe dans la régénération d'une maison privée, sans endommager l'environnement.

Assainissement extérieur

Comme je l'ai déjà mentionné ci-dessus, le terme « zone tampon » désigne le réseau des eaux usées externe, qui se compose des puits et des canalisations de diamètres différents, assurant le transport de liquides à partir des stations de pompage des eaux usées domestiques et industrielles, puis à une station de traitement.

Un exemple de schéma pour l'exploitation de réseaux d'égouts externes

Dans ce cas, les puits peuvent être de trois types:

  • Observations. Ils sont utilisés pour accéder au pipeline pour réparation, si nécessaire et maintenance;

Photo d'un trou d'homme

  • Différentiel. Ces structures d'ingénierie sont conçues pour éteindre un taux d'eaux usées trop élevé;

Représentation graphique d'un puits d'égout vertical

  • Rotary. Ils sont installés aux points de retournement du pipeline, reliant les sections ayant des directions différentes.

Arbre rotatif d'égout externe

Facteurs pris en compte dans la conception des égouts externes

  • Quantité volumétrique d'eaux usées. Les dimensions inadéquates du pipeline peuvent entraîner sa rupture, ce qui entraînera une grave contamination de l'environnement;
  • Charge opérationnelle Par exemple, les effluents industriels peuvent contenir une quantité dangereuse d'acides et d'alcalis, ce qui nécessite l'utilisation de tuyaux fabriqués à partir de matériaux spéciaux;
  • L'emplacement de la station de pompage la plus proche. Cette nuance a un effet significatif sur la quantité de pente dans le pipeline;

Système d'égouts urbain de l'intérieur

  • Caractéristiques de la composition du sol Chaque type de sol a un effet différent sur la ligne principale et les puits qui le desservent;
  • Relief de surface Il fait référence à la présence de fosses et d’élévations, qui doivent être prises en compte dans le processus de pose du pipeline;
  • Niveau des eaux souterraines. Cela augmente également les risques de contamination des sources souterraines, ce qui nécessite une approche particulière pour le choix du matériau des tuyaux et la méthode de leur connexion;
  • Climat local Sécheresse constante ou pluies régulières? Cette question nécessite également une réponse exhaustive dans la conception du câblage des égouts;
  • Profondeur du gel du sol. C'est l'indicateur le plus important pour déterminer le niveau d'immersion dans le processus d'excavation.

Comme vous pouvez le constater, le système d'assainissement externe est affecté non seulement par la pression interne du liquide et de sa composition, mais aussi par une multitude de paramètres externes, ce qui est particulièrement important lors de la conception du pipeline de vos propres mains.

Types de systèmes d'égouts

  1. Séparer Dans ce cas, les eaux usées domestiques et pluviales sont transportées séparément les unes des autres. Les premiers se retrouvent dans les stations d'épuration, tandis que les seconds sont déversés dans la rivière;

Système d'égouts séparé

  1. Semi-partitionné. Immédiatement, la collecte est effectuée séparément, après quoi tous les effluents sont combinés et livrés sur le lieu du nettoyage forcé. La rivière reçoit le minimum d'eau sale;

Schéma du système d'égout semi-divisé

  1. All-melting. Cela implique la collecte et la livraison générales des déchets liquides dans une station de nettoyage. Ceci est le plus économique en termes de coûts financiers de la construction, mais lors de fortes pluies a porté le rejet des eaux usées dans la rivière afin de réduire la charge de travail de l'équipement de nettoyage, qui, bien sûr, est mauvais pour la situation écologique dans la région.

Le schéma du système d'égout général

SNiPs concernant l'installation d'égouts externes

Si nous avons déjà décidé d’aborder les caractéristiques du système d’évacuation des eaux usées, il sera utile de se familiariser avec les règles généralement acceptées et les règles juridiques applicables à leur disposition, comme le montre clairement l’illustration suivante:

Schéma avec les SNiP existants pour l'installation de réseaux d'assainissement externes

Tout ce que vous devez savoir sur la zone de sécurité

Ceintures de protection des aquifères

Donc, avec ce qui est l'égout externe, nous avons réglé cela. Sa tâche principale est de transporter les eaux usées avec un niveau de toxicité suffisamment élevé. Autrement dit, nous arrivons à ce que je l'ai écrit au début de l'article, à savoir la menace de contamination des sources d'eau potable et des sols fertiles en raison du non-respect des procédures d'exploitation, dont le plus important est le respect de la zone de sécurité.

Il est également très important de ne pas violer les limites établies des autoroutes déjà établies, car le prix d'une amende ne se limite pas aux paiements financiers et se transforme en infraction pénale.

Les interdictions

Les zones de sécurité d'approvisionnement en eau et d'assainissement ne permettent pas les activités suivantes sur le territoire couvert:

  • Planter des semis d'arbres à moins de trois mètres de la route. Le système racinaire peut éventuellement endommager les tuyaux.

Je vous recommande de ne pas vous attacher même à la distance spécifiée, mais de regarder à l’avance les couronnes d’arbres adultes semblables et de faire un atterrissage en fonction de la distance à laquelle ils fleurissent.
Le fait est que, en règle générale, les racines s'étendent à la même distance du tronc que les branches.

Rapport approximatif de la couronne et du système racinaire d'un arbre

  • Changer de manière significative la quantité de sol. L'installation prend en compte certains paramètres du paysage environnant et ses modifications peuvent entraîner des conséquences indésirables.
  • Organiser des installations de stockage et des décharges. Cela provoque une augmentation de la pression sur le tuyau, ce qui peut entraîner sa déformation et même sa rupture;
  • Effectuer des activités subversives, ériger des piles ou forer. Par ces méthodes, vous êtes sûr de détruire le pipeline;

Ne pas faire cela dans les endroits de pose des canalisations d'égout

  • Zagorazhivat libre accès au système. Sinon, en cas d’accident, vous perdrez un temps précieux pour vous débarrasser;

De plus, comptez pour que la voiture puisse monter.
Comme, par exemple, le matériel sanitaire professionnel nécessaire à l'évacuation immédiate des eaux usées en éruption ne peut pas être porté entre vos mains, le tuyau peut ne pas être suffisant.

  • Effectuer des travaux de construction sans l'autorisation nécessaire des organismes gouvernementaux compétents. La zone de sécurité des réseaux d’égouts n’est toujours pas une zone d’aliénation et certaines activités peuvent y être menées, mais uniquement si des spécialistes qualifiés y ont accès;
  • Changer la ligne de la rive ou le fond de l'étang à proximité. Le fait est que cela peut affecter le mouvement des eaux souterraines, qui ne devraient pas entrer en contact avec les installations d'ingénierie des égouts externes.

Précautions

J'ai déjà mentionné ci-dessus, mais je pense qu'il n'est pas superflu d'insister une fois de plus sur tous les dangers associés à la conduite imprudente de tout travail à proximité du réseau d'assainissement externe:

  1. Aucune annonce extérieure, comme c'est le cas pour les câbles électriques et les conduites d'eau, à l'exception de la trappe en fer avec la lettre "K" que vous ne verrez pas. C'est-à-dire que la menace peut en effet être considérée comme complètement cachée;

Schéma d'une étiquette pour un avertissement sur la zone de protection d'un câble électrique

  1. Travailler "à l'aveugle", il est facile d'endommager le pipeline, entraînant des dommages importants à l'environnement. En particulier, cette situation se heurte aux rivières souterraines alimentant les sources d'eau potable;

Travaux de réparation sur le site de l'endommagement de la canalisation d'égout

  1. N'oubliez pas non plus les pénalités importantes qui vous attendent en cas de violation de la zone de protection des eaux usées.

Par conséquent, si vous êtes à proximité des lieux où envisagent d'effectuer des travaux d'excavation ou de construction, remarqué la porte marquée « K », s'il vous plaît contacter l'organisation concernée, dans le rôle de ce qui peut rendre les instituts de conception, les autorités locales, les fiducies « Vodokanal », le plan des services publics et permission d'effectuer les activités prévues.

L'instruction suivante décrit vos obligations, auxquelles vous devez adhérer après avoir pris connaissance de toute la documentation et avoir accès:

  • Il est impératif de respecter toutes les règles et réglementations nécessaires;
  • Conservez toutes les structures d'ingénierie du réseau d'égouts intactes;
  • Arrêtez le travail et prenez les précautions appropriées en cas d'incohérence dans la documentation reçue;
  • Enlèvement en temps opportun des déchets et, en hiver, de la neige et de la glace, afin d’assurer un accès facile au pipeline;
  • Démontrer la livraison de l'objet au représentant officiel de l'organisation qui a délivré le permis de travail.

Normes officielles

Couverture du document contenant les normes et règles de construction de la Fédération de Russie

Les exigences générales peuvent être trouvées dans la documentation indiquée sur le tableau suivant:

SNiPy, réglementant la conformité avec la zone de protection des eaux usées

Dans le même temps, il convient de noter que pour chaque région, la zone de protection contre les eaux pluviales selon SNiP et le ménage est réglementée en fonction des conditions locales.

Dans des situations standard, tout dépend du diamètre des tuyaux:

La zone de sécurité des réseaux d'égouts nécessite des calculs sérieux

Zone de sécurité des réseaux d'égouts - une question importante, qui est souvent laissée sans attention dans les maisons de campagne. Souvent indépendant arrangement Le système ne prévoit pas la comptabilisation obligatoire des normes existantes. À cause de quoi l'approvisionnement en eau tel ou tel objet reste en danger. Cela vaut la peine de se familiariser avec ce moment et de clarifier les normes afin de ne pas faire d’erreurs sur votre propre site.

Quelle est la zone de sécurité des réseaux d'égouts?

Zone de protection des égouts fournit une sécurité complète pour divers objets. La plupart des problèmes sont causés par l’approvisionnement en eau, qui, s’il n’est pas correctement situé puits peut complètement se détériorer. Système doit être à une certaine distance. Les calculs sont donc une condition préalable au travail des professionnels.

Même en créant eaux usées sous pression besoin de considérer GOST. Ses données sont obligatoires pour l'exécution, donc cheminée doit passer dans un certain endroit. Pour cette raison, les experts conseillent de prendre au sérieux les chiffres, car Monter il indiquera facilement son emplacement.

Qu'est-ce qu'il est interdit de faire dans la zone de protection des eaux usées?

Zones de sécurité d'approvisionnement en eau et d'assainissement force de prendre au sérieux le travail en cours. Joint pipeline ne permet pas de faire par la suite les normes et refuser certaines actions. De quoi parle-t-on?

  • Les arbres sont plantés à une distance de 3 mètres des collecteurs;
  • Le sol ne peut pas être enlevé ou ajouté;
  • Le dispositif des décharges et des entrepôts est exclu;
  • Le travail en pieux et subversif est interdit;
  • Il est interdit d'appliquer des installations de forage et d'impact.
  • L'accès aux installations devrait rester ouvert;
  • Les travaux de construction sont réalisés avec une autorisation spéciale.

Quand il est arrangé torrentiel Fermé eaux usées, SNIP rappelle certaines exigences. Si un joint est requis réseaux d'égouts, le travail est immédiatement compliqué. Ces actions doivent être menées avec rigueur, car règle permet d'éviter d'endommager le pipeline fini.

Que se passe-t-il lorsque les exigences sont violées?

Quand zone de protection contre les eaux pluviales Il n'est pas pris en compte lors de l'exécution d'autres travaux, des problèmes sérieux apparaissent. Certains d'entre eux apparaissent instantanément, et d'autres - avec le passage du temps. Dans tous les cas, une personne doit prendre ces questions au sérieux, car elles s'avèrent souvent critiques.

  • Percée du pipeline;
  • Effondrement puits;
  • Changer l'angle d'inclinaison.

De tels problèmes ne peuvent être éliminés sans réparations sérieuses. À cause de cela zone de sécurité tout collecteur d'eaux usées nécessairement pris en compte par les professionnels. Ils éliminent les problèmes éventuels pour assurer le fonctionnement stable de l'ensemble du système.

Quelles fonctionnalités sont prises en compte lors du calcul de la zone de garde?

Combien de mètres devriez-vous le laisser à la source d'eau? La fondation? Ces questions essaient de trouver des réponses sur Internet, mais ils doivent simplement appliquer les normes établies. Par exemple, Monter vous dit à quelle distance de lui il devrait y avoir un égout. Quels sont les paramètres environnementaux utilisés pour les calculs?

  • Activité sismologique;
  • Température moyenne
  • Indicateurs d'humidité disponibles;
  • Caractéristiques du sol.

Aujourd'hui le plus simple drainage le système est basé sur les données présentées. Ils sont présentés pour différentes régions, de sorte que les détails sont plus facilement clarifiés par les professionnels. S'il n'y a pas une telle possibilité, l'aide viendra INSTALLATION et GOST. En utilisant ces données, il sera possible de tirer certaines conclusions qui nous permettront de produire rapidement le travail requis.

Distances à différents objets

Monter suggère que l'emplacement des objets doit être spécifique. À l'avance, il est nécessaire de choisir les bons endroits, guidés par le projet, afin de ne pas commettre de graves erreurs. Vous devez vous référer à diverses conditions, en soulignant les indicateurs les plus significatifs.

Communications dans la ville

Le plus difficile à construire colonne vertébrale pipeline dans les conditions urbaines. Les bâtiments denses ne vous permettent pas de choisir librement un emplacement, de sorte que les concepteurs de communications doivent faire des calculs minutieux. Quelles distances devez-vous prendre en compte?

  • Selon le diamètre des tuyaux, la distance à la conduite d'eau varie de 1,5 à 5 mètres;
  • Avant le système d'égouts pluviaux - 0,4 mètre;
  • En fonction de la pression dans le gazoduc, la distance varie de 1 à 5 mètres;
  • Aux systèmes de chauffage - 1 mètre.

Les exigences sont indiquées sur la base des SNIP existants. Certains protégé l'objet fournit les données d'entrée nécessaires qui sont appliquées dans la pratique, donnant des indicateurs précis pour l'emplacement suivant. Cette information reste fondamentale pour les professionnels. Ils sont basés sur cela, donc, même dans des conditions urbaines, de nouvelles communications apparaissent régulièrement.

Arrangement longitudinal du système d'alimentation en eau et d'assainissement

Emplacement longitudinal la pluie l'assainissement et l'approvisionnement en eau décrit également INSTALLATION. Il suggère où le système peut être posé, basé uniquement sur le diamètre des tuyaux. Quelles données dois-je retenir?

  • Le diamètre est de 1 mètre - 10 mètres;
  • Plus de 1 mètre - 20 mètres;
  • Pose en sol humide - 50 mètres.

Ces données sont constantes. La condamnation est interdite car elle peut nuire à l'approvisionnement en eau. En conséquence, installation soumis à des exigences strictes.

Les réseaux d'égouts ne peuvent pas être posés dans les zones sanitaires des principales conduites d'eau.

Zones de protection de l'eau

Lorsque des travaux sont prévus dans la zone de protection des eaux, protecteur couche augmente, mais même dans ce cas, il est nécessaire de se rappeler certaines distances. Bâtiment l'objet lui-même cause des dommages irréparables à l'environnement et le collecteur devient un véritable problème. Quels indicateurs sont plus importants que d’autres?

  • 250 mètres de la rive du fleuve;
  • 100 mètres au bord du lac;
  • 50 mètres des sources souterraines.

Vous ne pouvez pas casser des demandes. Après la pose, vous pouvez complètement perturber la situation écologique dans la région, afin que les spécialistes calculent avec précision les distances. Il convient de noter que, conformément à la législation sur la protection de l’environnement, des sanctions administratives graves sont prévues pour détecter les violations.

L'assainissement est un système complexe qui peut endommager divers objets. La pratique montre que les exigences actuelles ne sont pas vérifiées régulièrement pour chaque région. Seul ceci exclut le risque de détérioration du travail de certains objets, de sorte que les professionnels sont sérieux en matière de conception.

Zone de protection des égouts

Les eaux usées domestiques présentent un risque pour les sources d'approvisionnement en eau et l'environnement. C'est pour cette raison qu'il existait une zone de sécurité des réseaux d'égouts. Dans SNiPe, les dimensions de la zone protégée et les paramètres de désignation sont précisés. Ce territoire sert non seulement à protéger l’eau et le sol, mais également à protéger les canalisations d’égout des dommages.

Par conséquent, dans la zone protégée sont interdits: la construction, la plantation d'arbres et d'autres travaux. Parfois, vous pouvez voir un panneau avec l'inscription indiquant qu'il y a une zone de sécurité, par exemple un câble électrique. Dans cette zone, tout type de travaux de terrassement est interdit.

La zone de sécurité du système d'égouts, contrairement aux câbles de communication ou à l'électricité, pour une raison quelconque, n'a pas d'indication visuelle. Peut-être est-ce le résultat d'une pénurie de législateurs, mais la loi prévoit une responsabilité pour les dommages causés aux systèmes d'égouts (article 7.7 du Code des infractions administratives) sous la forme d'amendes solides. Et si les dommages causés au réseau d’égout entraînent une contamination du sol ou de l’eau potable, il est également possible d’établir un procès pénal contre le coupable de l’accident.

Concept général - Zone de sécurité des réseaux d'assainissement

Une zone de sécurité est le territoire entourant les communications, dans notre cas, un système d’évacuation des eaux usées externe. Sur ce territoire, il n'est pas nécessaire de réaliser des actions telles que:

  • plantation de plantations vertes;
  • entreposage de matériaux de construction;
  • entreposage des ordures;
  • terrassements - fosses, tranchées, etc. ;
  • couper ou sous-sol de sol;
  • construction;
  • construction non autorisée de la chaussée, même temporaire de dalles de béton;
  • bloquer le libre passage aux communications.

La délimitation de la zone de protection est déterminée par le ministère de la protection de l'environnement et les données exactes peuvent être trouvées dans le service local responsable de l'élimination de l'eau.

La taille de la zone de garde

La connaissance des exigences réglementaires sera requise lors de l'installation d'un système d'égout. Les propriétaires de logements privés effectuent plus souvent ce travail de manière autonome, mais cela ne les dispense pas de respecter les règles et réglementations réglementées dans le SNiP.

À la note! Avant d’effectuer les travaux d’installation, lisez attentivement les documents qui régissent les règles du réseau d’égouts:

Dans SNiPe, les règles et exigences générales sont spécifiées, pour la définition de frontières plus exactes, il est nécessaire de s’adresser à l’administration locale. La zone de sécurité de tout égout, qu'il s'agisse de pression ou de gravité, est limitée à cinq mètres de chaque côté du pipeline.

La distance est mesurée à partir des côtés du tuyau. Les règles spécifient également des conditions spéciales dans lesquelles la taille des zones de garde augmente à 10 mètres dans chaque direction.

Les conditions spéciales incluent:

  • zones sismiquement dangereuses;
  • régions à basse température d'air et de sol;
  • zones à sols humides et faibles.

Distance aux sources d'eau

Si la canalisation d'égout externe est endommagée, le ruissellement évacué peut pénétrer non seulement dans le sol, mais aussi dans les sources d'eau. Par conséquent, SNiP stipule non seulement des restrictions sur l'emplacement des systèmes d'égouts des routes, des bâtiments, etc., mais également à quelle distance le drainage doit être situé entre les rivières, les lacs et les conduites d'eau.

Les tuyaux d'égout ne doivent pas passer plus près:

  1. 250 mètres des rivières;
  2. 100 m du lac;
  3. À 50 m de la source souterraine;
  4. 10 mètres de la conduite d'eau avec un diamètre de conduite allant jusqu'à 1 m, d'un diamètre supérieur à 20 mètres;
  5. 50 mètres quel que soit le diamètre, si le sol sur le site est trop humide.

À la note! Pour éviter les erreurs dans la détermination de la sécurité et des égouts sanitaires, augmentez la distance de 10% par rapport à la norme.

Comment ne pas endommager le système d'égout

Tous les travaux d'excavation doivent commencer par une inspection minutieuse de la zone. S'il n'y a pas de panneaux d'interdiction, il est possible de déterminer la présence d'un tuyau d'égout par la présence d'un puits sur lequel une trappe portant la lettre "K" est installée.

Aussi, ne négligez pas l’appel à l’administration locale pour le plan de communication pour ceux qui passent dans une certaine zone. Pour travailler dans la zone de sécurité, vous devez contacter la société d'exploitation appropriée pour obtenir une autorisation écrite. Sans une telle autorisation, toute action dans la zone de franchissement du réseau d'égouts est illégale.

Que la violation des règles

Les dommages aux systèmes d'égout se produisent plus souvent que les conduites d'eau ou les câbles électriques. Ces accidents ne sont pas dus à l'inattention, mais au fait qu'il n'est pas toujours évident de savoir où la conduite a été posée. Comme mentionné ci-dessus, il s'agit de lois défectueuses.

Après avoir posé un tuyau électrique ou une conduite d’eau, l’organisme responsable de la maintenance et de l’exploitation de ces réseaux doit installer des panneaux d’avertissement. Bien que l'installation de panneaux d'avertissement lors de la pose de la canalisation d'eaux usées ne soit pas fournie.

Il s'avère que le propriétaire de l’égout n’est pas tenu de signaler la présence d’une zone de sécurité. Par conséquent, la responsabilité des dommages causés au système d'égout externe dépendra de:

  1. société exploitante - s'il n'y avait pas de panneaux d'avertissement;
  2. le fabricant des travaux - s'il y avait des signes, mais ils ont été ignorés.

Si le réseau est endommagé, le coupable sera amené à assumer la responsabilité administrative sous la forme d'une amende et si, à la suite de l'accident, l'environnement est lésé, la sanction sera plus sévère.

Vidéo: zone de sécurité de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement

Zone de sécurité du bâtiment. Zone de protection des égouts

Tout système d'égout constitue un danger potentiel pour les sources d'eau potable et l'environnement. Par conséquent, il existe un tel concept, la zone de protection des eaux usées - déterminer la taille du territoire et les normes de sa désignation. Il est interdit de construire, planter des arbres et effectuer un certain nombre de travaux sur la zone protégée. Considérons quelles règles de l'équipement des zones de sécurité sont maintenant acceptées dans la construction.

Bien sûr, beaucoup ont vu les tablettes établies, qui indiquent qu’à cet endroit se trouve une zone protégée. De telles plaques sont placées, par exemple, dans des endroits où le câble électrique est posé. Il est strictement interdit de mener des travaux terrestres non autorisés dans la zone relevant de l'action de la plaque établie.

Il existe également des zones de sécurité d'approvisionnement en eau et d'assainissement. Ils sont créés pour résoudre deux problèmes:

  • Avec l'objectif de protection de l'environnement.
  • Afin de protéger les pipelines contre les dommages.

Le concept général d'une zone de protection des eaux usées

Les zones de sécurité des égouts sont appelées les territoires qui entourent les structures des réseaux d’égouts. Dans les zones d’assainissement, les actions suivantes doivent être évitées:

  • Planter des arbres;
  • Tranchées et fosses de tranchées;
  • Stockage de bois de chauffage ou de tout autre matériau;
  • La disposition des décharges.
  • Planification de la construction de certains bâtiments, empilage ou dynamitage.
  • Réaliser des travaux qui élèvent ou abaissent le niveau du sol, c'est-à-dire la production de tranches de sol ou de son sous-sol.
  • Le dispositif d'un revêtement routier à partir de plaques de béton armé, même si ce rendez-vous de la route du temps.
  • La production de toute action, à la suite de quoi le passage au réseau d'assainissement sera bloqué.

En règle générale, les limites des zones protégées sont définies dans un décret du Ministère de l’environnement. Des informations précises sur la taille des zones de sécurité peuvent être obtenues auprès des services d'eau locaux.

Quel est le danger de non-conformité?

Il faut dire que les dommages causés à la canalisation d’égout par des travaux de terrassement ne sont pas si rares. Ils se produisent encore plus souvent que les dommages aux conduites d'eau ou aux câbles électriques.

Les accidents sont dus au fait que le fabricant ne sait tout simplement pas que le pipeline passe par ici. C'est une question d'incohérence des lois. Ainsi, par exemple, lors de la pose de lignes de transmission ou de la construction d’une conduite d’eau, l’organisme exploitant doit installer des panneaux d’avertissement.

Mais l'installation obligatoire d'un panneau signalant la présence d'une zone de protection des eaux usées n'est pas réglementée. Autrement dit, la loi ne l’indique pas clairement que les propriétaires de réseaux d’égouts devraient désigner l’emplacement des panneaux de zone de garde.

Ainsi, si certains travaux ont endommagé la canalisation d’égout, la responsabilité sera assumée par:

  • En l'absence d'un panneau d'avertissement, l'organisation exploitante.
  • Si le signe était présent, mais a été ignoré, la responsabilité incombe au fabricant du travail.

Pour les dommages au réseau d’égout, le coupable est responsable sur le plan administratif. Si l'accident a causé des dommages à l'environnement, la mesure de la responsabilité sera différente.

Des conseils! Avant d’exécuter des travaux terrestres ou d’autres travaux potentiellement dangereux pour le pipeline, il est nécessaire d’étudier le terrain. Des informations sur l'emplacement des zones de protection des réseaux d'égouts peuvent être obtenues auprès de l'organisation qui gère les réseaux d'aqueduc et d'égout.

Tailles d'égouts d'égouts

Les exigences réglementaires concernant la taille des zones de sécurité doivent être connues non seulement des producteurs de travaux. Aujourd'hui, bien souvent, les propriétaires construisent leurs propres systèmes d'égouts locaux, tout en respectant les normes et les paramètres réglementés par les SNiP.

Des conseils! Documents réglementant les règles d'installation des systèmes d'égouts:

Cependant, il faut savoir que seules les exigences générales sont définies par les SNiP, alors que la taille exacte est définie par les autorités locales. Dans des conditions normales, la zone de gravité et l’assainissement sous pression sont de 5 mètres de chaque côté du tuyau. La mesure est effectuée à partir de la paroi latérale du pipeline.

Il existe également des conditions spéciales qui peuvent affecter la taille des zones de sécurité, telles que:

  • Risque sismique élevé;
  • Températures extrêmement basses en hiver
  • Sols faibles ou excessivement humides.

Dans ces conditions difficiles, la zone de garde est doublée et mesure 10 mètres dans chaque direction par rapport aux parois latérales du tuyau. De même, une zone de protection contre les eaux pluviales est installée.

Règles relatives à l'emplacement des égouts par rapport aux sources d'eau

Étant donné que les dommages causés aux systèmes d’assainissement constituent une grave menace pour l’environnement, il existe des règles strictes pour la mise en place du réseau d’égouts par rapport aux sources d’eau.
Les eaux usées du pipeline doivent être situées à distance:

  • Pas moins de 250 mètres de la rivière.
  • Pas moins de 100 mètres du lac.
  • Pas moins de 50 mètres des sources souterraines.
  • Au moins 10 mètres de la conduite d’approvisionnement en eau, à condition que le diamètre de la conduite soit inférieur à un mètre. Si le diamètre du tuyau est supérieur, la distance doit être d'au moins 20 mètres.
  • Si la conduite d'eau est située dans des sols perméables ou fortement humides, la distance par rapport aux tuyaux d'égout doit être d'au moins 50 mètres, quelle que soit la taille de la conduite.

Nuances importantes

Une étude minutieuse des exigences de SNiP est importante, à la fois pour les développeurs impliqués dans la pose du système d'égouts et pour ceux qui envisagent d'effectuer des travaux dans la zone protégée. Cependant, en étudiant les SNiPs, il ne faut pas oublier les exigences de la législation locale.

Bien entendu, lorsqu’il a été approuvé, les mêmes SNiP ont été pris comme base, mais certaines nuances sont possibles, le non-respect de ces règles pouvant entraîner des problèmes pour le développeur. Les développeurs doivent prendre en compte le fait que, dans la priorité des procédures judiciaires, il y aura encore des actes législatifs locaux.

Si, conformément au plan, la canalisation d’égout passe à proximité de bâtiments, la pose doit être effectuée à distance de leur fondation, conformément aux normes sanitaires. La réduction de cette distance n'est possible qu'avec le consentement écrit du propriétaire de l'immeuble pour effectuer les travaux.

Zones de sécurité du système d'approvisionnement en eau

La zone de sécurité de la conduite d'eau est construite de manière à protéger la source d'eau potable d'une éventuelle contamination. Par conséquent, lors de la construction d'une conduite d'eau, des mesures sont prises pour éviter les situations pouvant entraîner une détérioration de la qualité de l'eau fournie.

Ceintures de protection de l'eau

La zone sanitaire de l'approvisionnement en eau se compose de trois ceintures. Le projet de la zone devrait être coordonné avec le service sanitaire et épidémiologique, l’entreprise Vodokanal et d’autres organisations intéressées.

  • La première ceinture de la zone de garde réorganise un cercle avec un centre au point de prise d'eau et a un rayon de 30 à 50 mètres. S'il existe plusieurs sources, il est donc nécessaire d'allouer plusieurs zones de sécurité.

Des conseils! S'il est nécessaire de réduire le rayon de la première ceinture de sécurité, il est nécessaire d'appliquer au service de contrôle sanitaire et épidémiologique, car cette question relève de la compétence de cet organisme.

La largeur de la zone de garde le long des canalisations par lesquelles l'eau est transportée est déterminée en fonction du type de sol.

  • Si la canalisation est posée sur un sol sec, la largeur de la zone de garde est de 10 mètres dans chaque direction si le diamètre du tuyau n'atteint pas 1000 mm et 20 mètres dans chaque direction si un pipeline plus grand est en cours de construction.
  • Lors de la construction d'un tuyau d'eau dans un sol humide, la taille de la zone de garde est de 50 mètres dans chaque direction, quel que soit le diamètre du tuyau utilisé.

Des conseils! Dans le cas où la conduite d’eau traverse des zones déjà construites, il est permis de réduire le territoire des zones sanitaires après accord avec les services SES.

Que ne devrait pas être dans la zone sanitaire de l'aqueduc?

Dans la zone de protection sanitaire, il ne devrait pas y avoir:

  • Récolteuses, entrepôts de fumier, récepteurs d'ordures et autres sources potentielles de pollution de l'eau.
  • Les canaux d'eau sont interdits sur le territoire des décharges, des champs de filtration des égouts, des champs agricoles irrigués, des cimetières et des cimetières.

Ainsi, la zone de sécurité du système d’approvisionnement en eau et d’assainissement est le territoire affecté à la protection des pipelines contre les dommages causés par les travaux de terrassement. De plus, la zone sanitaire de l'approvisionnement en eau sert à protéger la source d'approvisionnement en eau de la pollution et la zone de protection des eaux usées est nécessaire pour empêcher la contamination des sols par les eaux usées.

Chacun face à la vie avec des signes "La zone de sécurité du câble" ou "Zone de protection sanitaire du réservoir". Mais même tous les constructeurs ne savent pas qu'il existe une zone de protection des eaux usées. À première vue, la question est logique: "Qu'y a-t-il à garder?" Cependant, cette ignorance peut parfois avoir des conséquences désagréables, à la fois pour les propriétaires de maisons privées et pour les responsables de diverses organisations de rassemblement. Comment l'éviter - lisez la suite.

Les dommages aux réseaux d'égouts externes ne sont pas rares. Et il rencontre une fréquence encore plus grande que sur les conduites d'eau, d'électricité ou de communication.

À cet égard, les entreprises de terrassement - à la fois des entités juridiques et des propriétaires de propriétés foncières privées, de tranchées et de tranchées, risquent davantage d’endommager le système d’évacuation de l’eau que les autres moyens de communication.

Parce qu'ils ne savent pas que dans ce lieu il y a une zone de sécurité des réseaux d'égouts. Quelle est la raison de cela?

Les devoirs des propriétaires et des organisations exploitantes pour l'installation de panneaux d'avertissement sur le passage de câbles ou de pipelines souterrains dans un lieu donné, la frontière de la zone sanitaire du réservoir, sont directement prescrits dans les textes réglementaires. Dans le cas de la gestion de l'eau, il s'agit du code de l'eau. Dans le reste - lois et règlements spéciaux.

Et ce n'est que pour un système d'égouts que ces exigences ne sont pas réglementées. En fin de compte - si d'autres communications sont endommagées, mais il n'y avait pas d'information d'avertissement sur ce site - la responsabilité est assumée par celui qui n'a pas installé le panneau. Un ouvrier est à blâmer si la plaque correspondante était, mais il l'a ignorée.

La situation avec les canalisations de drainage est beaucoup plus compliquée. Dans certains cas, les législateurs n'ont pas établi de normes claires et les propriétaires de réseaux ne sont pas tenus de désigner les zones de protection des eaux usées.

Cependant, du point de vue de la législation, les dommages causés au matériel d’égout sont une infraction administrative.

Faites attention! Le code administratif se lit comme suit: "Article 7.7. Dommages d'objets et de systèmes d'alimentation en eau, d'évacuation d'eau, de structures hydrauliques, de dispositifs et d'installations pour la gestion de l'eau et la sécurité de l'eau

Les dommages aux installations et aux systèmes d'approvisionnement en eau, le drainage, la gestion de l'eau des ouvrages hydrauliques, des dispositifs et des installations de protection et d'affectation passible d'une amende administrative sur les citoyens au montant de mille à mille cinq cents roubles; sur les fonctionnaires - de deux mille à trois mille roubles; sur des personnes morales - de vingt mille à trente mille roubles. "

Il convient de noter que l'article ne parle que des dommages directs aux systèmes et aux structures. Si en même temps il y avait des effets néfastes sur l'environnement - ce serait une autre infraction, peut-être pas une. Et les dommages causés aux coupables devront être remboursés. Il est donc tout à fait possible de faire votre propre chose et de ne rien penser de mal, d'avoir de sérieux problèmes.

Précautions

Compte tenu des conséquences négatives possibles, il vaut la peine d'essayer d'empêcher leur apparition. Lorsque vous entreprenez des travaux de terrassement, vous devriez étudier les environs.

Les signes principaux de la présence de divers égouts sont les trappes avec la grande lettre caractéristique "K". Emettez-le peut également coordonner des signes ou des marques avec de la peinture.

Mais même s’ils ne sont pas trouvés, il vaut mieux être en sécurité et contacter le canal d’eau local. Il existe des schémas de toutes les canalisations d'égout sur lesquels il est indiqué si un collecteur d'eaux usées ou une autre structure est situé dans cette section.

De plus, afin d'éviter des incohérences ultérieures, il est préférable de demander une copie certifiée du plan. S'il s'avère que la zone de sécurité est toujours là, vous pouvez immédiatement demander l'autorisation de travailler. Sans une telle autorisation, il est impossible d'effectuer des travaux à proximité du réseau d'égouts.

Dimensions des zones de garde

Les exigences normatives pour la taille des zones de protection des eaux usées sont utiles pour savoir non seulement de ne pas endommager accidentellement les pipelines. Après tout, souvent les entreprises de construction ou les propriétaires de ménages organisent les leurs. Et bien qu'ils exigent également le respect des paramètres établis. Ils sont régis par les exigences de plusieurs SNIP.

Faites attention! Documents réglementant les règles de l'assainissement:

SNiP 40 - 03 - 99 «Assainissement, réseaux et structures externes»,

SNiP 3.05.04 - 85 * "Réseaux et structures externes d'alimentation en eau et d'assainissement" et SNiP 2.05.06 - 85 "Pipelines de lignes. Codes du bâtiment et règlements. "

Cependant, les SNiP établissent des normes générales, des chiffres spécifiques sont établis par les organes locaux du pouvoir représentatif - l'Assemblée législative, etc.

Dans des conditions normales, la zone de garde de l’égout de pression est de 5 m de chaque côté du bord de la paroi latérale du tuyau. La même chose s'applique au système de drainage par gravité.

Les conditions particulières affectant la taille des zones de protection sanitaire comprennent une faible température annuelle moyenne de la région, danger élevé sismique, les sols faibles et gorgés d'eau, les autres conditions spécifiées dans SNIP. En règle générale, dans de tels cas, les POP augmentent à une distance de 10 m 5 m dans chaque direction à partir du bord du mur latéral du pipeline.

De même, une zone de garde des eaux d’orage est aménagée.

Protection des égouts

Les égouts sont une source de danger accru de pollution pour les conduites d'eau et les sources d'approvisionnement en eau. Par conséquent, non seulement les bâtiments et les routes doivent être renvoyés à une certaine distance. Les réseaux d'eaux usées ne peuvent pas non plus être situés plus loin que certaines distances par rapport aux voies navigables.

Et les chiffres sont impressionnants. Les égouts de la zone de protection des eaux doivent être situés à une distance d'au moins: 250 m du bord des rivières, à 100 m des rives du lac et à 50 m des sources d'eau souterraines.

Des exigences suffisamment strictes sont également imposées pour la disposition mutuelle des conduites d'alimentation en eau et de drainage. Il s’agit d’une conduite de 10 m de diamètre jusqu’à 1000 mm de diamètre, de 20 m pour les grands diamètres et de 50 m de diamètre si les conduites passent dans un sol humide, alors que le diamètre du rôle ne joue pas.

Des conseils! Aménager mieux les égouts dans les zones de protection sanitaire des installations d’approvisionnement en eau avec une marge de 10% ou plus des exigences réglementaires. Il y a souvent des cas où les données de mesure et même le perçage des fosses du constructeur et de l'organisation chargée de l'approvisionnement en eau différaient. Selon le canal d’eau, le territoire où la zone de sécurité est installée prend en charge les égouts, selon les constructeurs - non. En règle générale, le dernier mot est laissé aux experts de l'eau.

Une planification minutieuse et une livraison précise du projet dans la zone doivent recevoir la plus grande attention. Après tout, le transfert d'un réseau d'égouts prêt à être utilisé coûtera très cher dans tous les cas, et parfois il est tout simplement impossible sur le plan technique.

Opération comme il est impossible d'exécuter fortement, parce que même ce fait, même en l'absence d'un accident - est une infraction, et s'il est arrivé à la contamination des installations d'approvisionnement en eau des eaux usées - nous pouvons même parler de la responsabilité pénale.

Nuances importantes

Une attitude attentive aux exigences des SNiP est obligatoire pour les organisateurs du réseau d'égouts et pour ceux qui effectuent des travaux ou érigent des objets dans la zone tampon du réseau d'égouts ou de ses environs.

Cependant, il faut aussi se rappeler de la législation locale. Dans l'ensemble, il est basé sur les mêmes SNiP, mais les sujets individuels peuvent avoir leurs propres paramètres, ce qui peut devenir une mauvaise surprise.

S'il vous plaît se référer à ces documents (par exemple, le capital est la résolution du 17 Gouvernement de Moscou avgusta1993, N 798 « Sur l'approbation des » règles d'utilisation des systèmes de l'approvisionnement en eau municipale de Moscou et de l'assainissement « ), et tenir compte de leurs exigences dans la production d'œuvres.

Souvent, des désaccords sur la distance entre l’approvisionnement en eau et l’assainissement sont dus au fait que, selon SNiP 2.07.01-89 * "Urbanisme. Planification et développement des agglomérations urbaines et rurales "La distance régulée entre les réseaux d’alimentation en eau et de drainage et les fondations des bâtiments et des structures est de 5 m.

De nombreux développeurs sont guidés par cette figure et tombent sous le feu des sanctions vodokanales. Le fait est que dans ce SNiPe la distance minimum autorisée est indiquée. Et les dimensions de la zone de garde de l’autoroute sont réglementées par les normes SNiP 2.04.02-84 et SanPiN 2.1.4.1110-02, et leurs dimensions sont spécifiées ci-dessus dans cet article.

La pratique des forces de l'ordre montre que la priorité des procédures judiciaires reste avec les derniers documents.

Le risque de se retrouver dans une situation difficile et ceux qui posent un pipeline de drainage à proximité des bâtiments et des structures. Dans ces cas, ils doivent être exécutés à une distance établie par les normes des limites de la zone sanitaire, une réduction de cette distance est possible uniquement avec l'autorisation écrite du propriétaire de l'installation. Oui, et dans ce cas, les employés des services d'eau locaux tentent périodiquement de trouver des violations.

Des zones de sécurité des réseaux de chaleur sont installées pour assurer la sécurité des objets. Dans ces zones, il existe un régime spécial pour mener des activités économiques. Considérons plus loin, quelles exigences la zone de protection sanitaire d'un réseau thermique devrait correspondre.

Base juridique

Actuellement, il existe un certain nombre de documents selon lesquels les zones de sécurité des réseaux de chauffage sont créées et utilisées. L’ordre Gosstroy n ° 92 du 21 avril 2000 est considéré comme l’un des actes clés. Conformément à cette recommandation, des recommandations organisationnelles et méthodologiques sur l’utilisation des systèmes publics d’approvisionnement en chaleur dans les colonies de la Fédération de Russie ont été approuvées. Selon le paragraphe 33 de ce document, lors de l'exploitation de ces installations, elles doivent être protégées. Il comprend un ensemble de mesures organisationnelles et techniques visant à limiter les activités sur le territoire établi. Pour protéger l'objet, une zone de sécurité

La dernière édition a été adoptée le 24 juin 2003 mais n’a pas été enregistrée par le Ministère de la justice. À cet égard, les tribunaux considèrent que les nouvelles règles sont nulles et non avenues. En cas de litige, SNiP 2.04.07-86 est utilisé. Les règles prévoient une liste d'actions interdites dans les zones soumises à un régime spécial d'utilisation. Puisque la protection des objets est l'objectif principal pour lequel des zones de protection des réseaux de chauffage sont créées, SNiP interdit:

  1. Placer dans les zones spécifiées le stockage des produits pétroliers, des produits chimiques agressifs, pour construire
  2. Empiler les entrées et les approches des structures et des objets, stocker les objets volumineux et lourds, ériger des clôtures et installer d’autres structures, y compris des structures temporaires.
  3. Pour équiper les terrains de jeux et les terrains de sport, les points d'arrêt, les marchés, les parkings de toutes sortes de véhicules, les potagers, les garages, etc.
  4. Disposez les décharges, brûlez les déchets industriels, les ordures ménagères, allumez les feux de joie.
  5. Travailler avec l'utilisation de mécanismes de choc, pour décharger des composés corrosifs et corrosifs, ainsi que du carburant et des lubrifiants.

Interdictions supplémentaires

La zone de sécurité des réseaux de chauffage est sous la responsabilité de l'entreprise qui gère l'installation. Pour cette raison, sur le site donné, il est interdit de produire sans le consentement écrit de ces organisations:

  1. Révision, construction, reconstruction de structures.
  2. Excavation, plantation d'arbustes / arbres, planification du sol, arrangement de massifs monumentaux.
  3. Opérations de chargement et de déchargement, travaux accompagnés de la rupture de la chaussée et du sol.
  4. Construire des transitions et des passages à travers les pipelines.

Les conditions d'obtention de l'autorisation et de la mise en œuvre de ces mesures sont prévues à la clause 7-8 du Règlement type. L'approbation doit être faite au moins trois jours avant le début des travaux.

Règlement type

Conformément à eux, une zone de sécurité appropriée du réseau de chauffage est créée sur chaque site. Les normes sont obligatoires pour la conformité par toutes les entreprises, institutions, organisations, indépendamment de leur type organisationnel et légal. Sur la base du Règlement type, des réglementations peuvent être élaborées par les autorités locales en tenant compte de conditions spécifiques. Cependant, les exigences ne devraient pas être inférieures à celles établies dans les documents de base. Les règles s'appliquent à toutes les organisations qui effectuent la reconstruction, la construction, le rééquipement technique et l'exploitation des systèmes de chauffage. Les exigences sont également obligatoires pour la conformité avec les entreprises qui utilisent les routes, les chemins de fer et les tramways, les espaces verts, les réinstallations ou les reconstruire à proximité de sites protégés.

Zone de sécurité des réseaux de chaleur: combien de mètres faut-il protéger?

Les parcelles sont posées le long des autoroutes. Sur le terrain, ils représentent des parcelles dont la largeur est déterminée par l'angle de la pente naturelle du sol. Cependant, il ne peut pas être inférieur à 3 m dans chaque direction ou à partir de l'extérieur du caloduc isolé. Ce dernier est pertinent pour la pose de canaux. La distance minimale, qui doit être supprimée des structures, des bâtiments et des objets linéaires, est déterminée en tenant compte de divers facteurs. Tout d'abord, le type de joint et les conditions climatiques de la zone sont pris en compte. Les distances calculées sont obligatoires pour le respect de la conception, la construction directe et la réparation des installations.

Exigences

Les entreprises qui ont reçu un consentement écrit pour effectuer des travaux dans les zones de protection doivent les mettre en œuvre dans le respect des conditions assurant la sécurité des installations. Tout d'abord, avant le début des événements, une instruction est donnée. Il est effectué par le propriétaire de l'objet. Il familiarise les interprètes avec l'emplacement des structures souterraines, l'ordre du travail. Une note correspondante est faite à ce sujet dans le journal ou un acte est rédigé. Le briefing des travailleurs, des chefs de brigade, des mécaniciens, des grutiers, des maîtres et des autres membres du personnel est la responsabilité de l'artiste. Le paragraphe 17 du Règlement type dispose qu’il devrait être gratuit pour les spécialistes des entreprises dans la juridiction desquelles ils se trouvent. Cette exigence concerne notamment les objets situés sur le territoire d'autres organisations. La zone de sécurité des réseaux de chaleur est utilisée pour la réparation et l'entretien des structures, des installations et des structures. Les entreprises en charge de la localisation des installations ont le droit d'interdire l'exécution d'œuvres contraires aux exigences stipulées.

Règles spécifiques pour la création d'aires de protection

Conformément à l'article 89 de la loi de la RF (paragraphe 2), les règles sur lesquelles le terrain est formé sont déterminées par le gouvernement. La procédure de création de parcelles, en particulier, a été approuvée par la résolution n ° 160 du 24 février 2009. En ce qui concerne les terrains industriels et autres terrains à vocation spéciale, les règles de formation des zones de sécurité des réseaux de chauffage sont déterminées:

  1. Le gouvernement Des résolutions sont adoptées en ce qui concerne les territoires appartenant au gouvernement fédéral.
  2. Organes exécutifs des régions. Les décisions appropriées sont prises en ce qui concerne les territoires qui sont la propriété des sujets de la Fédération de Russie.
  3. Les autorités locales. Ces organes déterminent la procédure pour les zones créées dans les territoires classés comme biens municipaux.

Formulaire d'inscription

La zone de sécurité des réseaux de chauffage communaux est constituée par l’entreprise qui assure la maintenance et l’exploitation de l’installation concernée. L'organisation devrait s'adresser à l'organe exécutif fédéral, responsable de la supervision technique et du contrôle dans le secteur de l'énergie électrique. Dans cette structure, une application est soumise pour coordonner les limites dans lesquelles une zone de sécurité de réseaux de chauffage communaux sera créée. La demande est examinée dans les quinze jours à compter de la date d'admission à l'autorité. Une fois les limites convenues, l'entreprise de service s'applique à l'autorité chargée de l'enregistrement du cadastre. Dans cette structure, une application est saisie pour saisir des informations sur les limites de la zone dans le registre d'état.

Moments controversés

Les structures autorisées à prendre des décisions sur la création de zones de protection peuvent être déterminées par des réglementations gouvernementales, des actes d’organes exécutifs régionaux / locaux. Les règles actuelles ne prévoient pas de procédure claire pour la création de zones de protection. En particulier, la nécessité d’adopter un acte spécial par une agence gouvernementale ou une structure locale n’a pas été déterminée. Dans ce cas, les dimensions à respecter sont stipulées par les règles. Ils sont formalisés en fonction de différents paramètres (diamètre, type de joint, etc.).

En attendant, il convient de noter que SNiP ne définit que les distances minimales entre les objets et les structures. Dans ce cas, les dimensions des zones de protection elles-mêmes ne sont pas réglementées. À cet égard, dans la pratique, des difficultés à justifier les limites et la zone de la zone de sécurité liée au réseau de chaleur spécifique sont probables. Un autre écart important doit être noté. Ni les règles d’exploitation technique des centrales thermiques, ni les SNiP, il n’existe une «zone de sécurité d’un réseau de chauffage». En conséquence, l’absence de réglementation nécessaire des règles relatives à la création et à la taille des zones de protection peut provoquer une controverse sur le fait même de leur existence.

Le trésor public

Les informations sur les zones de protection y sont entrées sur la base de l'art. 1, point 2 de la loi fédérale №221. Le Trésor public est une ressource d’information (fédérale). La composition des informations sur les zones dans lesquelles un régime juridique spécial qui la comprend est déterminée par le dixième article de cette loi. Ces données incluent, entre autres, la description de l'emplacement des limites des zones de protection, le nom des autorités municipales / étatiques, qui ont décidé d'établir ces zones, leurs modifications, les documents requis et les sources de leur publication officielle.

L'information contient également des informations sur le contenu des restrictions sur l'exploitation des installations dans les territoires spécifiés. Dans le 15e article de la loi fédérale №221 prévoit l'obligation de l'autorité municipale / Etat dans les 10 jours (ouvrables) avec l'introduction de la date d'attribution, adoptée dans la compétence des structures concernées et l'établissement / modification / annulation de la zone de protection, de fournir le document comptable de l'agence avec les données nécessaires pour entrer dans le trésor public. On appréciera que dans certains cas, selon les règles actuelles assurent la protection des objets, la nécessité d'adopter une loi spéciale n'est pas fourni. Dans de telles situations, la base de l'inclusion des données dans la base de données de l'information peut agir document directement juridique définissant la procédure générale d'établir des zones d'un type particulier, ainsi que la description de l'emplacement de la partie de protection correspondante.

FZ "Sur la gestion des terres"

Lors de l'examen des questions juridiques liées à la création de zones de sécurité, il convient de se reporter aux dispositions de la loi fédérale n ° 78. Selon l'art. 1 de cette loi, les zones de protection agissent comme des objets de gestion des terres. Pour déterminer l'emplacement des limites, il est nécessaire de mettre en œuvre les procédures prévues par les actes juridiques. A la suite des mesures prises, conformément à l'article 20 de la loi fédérale n ° 78, un plan (carte) de l'installation est établi. Conditions pour sa préparation, ainsi que le formulaire approuvé par le décret gouvernemental numéro 621.

Point important

Conformément à la lettre n ° 22066-IM / D23, la documentation nécessaire pour inclure des informations sur la zone de garde dans le Trésor public peut être fournie par la personne concernée. Ils ont le droit d'agir en tant que détenteur du droit d'auteur sur l'objet pour lequel une zone de protection est en cours de création. Les pouvoirs de cette personne à appliquer à l'autorité comptable peuvent être fondés sur une procuration. Le document doit être émis conformément à la procédure établie par la structure qui a pris la décision de créer une zone de sécurité. Étant donné que les règles ne prévoient pas la nécessité d’émettre un acte spécial par l’autorité locale / étatique, le propriétaire de l’objet peut saisir les informations requises dans le gokadast sur sa demande, avec un plan décrivant l’emplacement des limites. En attendant, cette disposition n'exclut pas le refus de l'autorité comptable d'inclure des informations dans le registre en raison de la réglementation législative de cette possibilité.

Conclusion

Le régime juridique établi pour les zones de sécurité des systèmes de chauffage présente un certain nombre de caractéristiques. Tout d'abord, il est réglementé par des lois ministérielles. Les règles actuelles ne spécifient pas la procédure à suivre pour créer des zones, il n’est pas nécessaire de concevoir une loi spéciale par l’autorité municipale / étatique pour les établir. Il n'est pas réglementé et le moment à partir duquel la zone de protection sera considérée comme existante. Les dimensions des zones sont déterminées de manière normative en retirant les objets des structures par la distance (minimale) fournie. Les zones sont formalisées en fonction du diamètre, du type de joint et d'autres paramètres. Comme le montre la pratique, la saisie d'informations sur les zones de protection est une tâche plutôt difficile. Toutefois, en l’absence d’informations nécessaires dans le registre, il existe un risque de légitimer les actions des entités qui s’établissent à l’intérieur de leurs frontières. Si les droits des propriétaires de réseaux de chauffage sont violés par la construction de sites situés dans des zones de sécurité, les sujets peuvent introduire une plainte auprès du tribunal ou de la direction du Service national de surveillance technologique, écologique et nucléaire.

Zone interdite - cette inscription sur la plaque a peut-être rencontré tout le monde. Mais tout le monde ne sait pas qu’un tel territoire n’est pas seulement une propriété privée et des zones de protection de la nature, mais aussi la zone autour du canal. Et le point ici n'est pas que le travail effectué ici peut nuire aux communications. La zone de sécurité de la canalisation est nécessaire avant tout pour ne pas nuire à la santé d'une personne et ne pas endommager l'environnement. C'est exactement ce qui sera discuté dans cet article.

Toute boue d'épuration présente un danger potentiel pour l'environnement et la santé humaine. Cela est dû aux impuretés, qui contiennent un grand nombre de pathogènes et de micro-organismes. Pour minimiser ces risques, une zone protégée devrait être allouée autour de toute installation connectée au réseau d’égouts.

Dans ces zones, conformément aux règles et réglementations en vigueur, certaines actions devraient être limitées. Par exemple, dans une zone protégée, il est interdit:

  • Planter des arbres et d'autres grandes plantations vertes.
  • Effectuer des fouilles (creuser des trous et des tranchées). Bien entendu, cette règle ne s'applique pas aux services d’assainissement de l’organisation.
  • Vous ne pouvez pas organiser des entrepôts et stocker des valeurs (matériaux de construction, carburant et encore plus de nourriture).
  • Il est interdit de construire des structures, en particulier des bâtiments résidentiels.
  • Il est impossible d’effectuer des travaux avec des mécanismes d’impact, à moins de 15 m des égouts.
  • Il est interdit de modifier le niveau du sol, la construction de barrages, de digues, de routes, etc. Il existe des règles selon lesquelles il est interdit de poser un métro à plus de 20 m de l’égout. Bien sûr, cela ne vaut que pour les grandes villes, mais cette exigence est dit au sujet de l'importance de l'environnement et à la préservation de la santé humaine de l'intégrité des conduites d'égout.
  • De plus, vous ne pouvez rien créer qui puisse interférer avec l'accès aux communications des sociétés de services.

Faites attention! La décision de détourner le territoire vers une zone protégée est prise par le représentant des autorités compétentes. La décision doit être communiquée par une résolution spéciale. La taille et l’emplacement de ces zones peuvent être obtenus auprès d’organisations locales chargées de la maintenance des réseaux d’assainissement.

La taille de ces zones dépend de divers facteurs. Parmi celles-ci figurent la profondeur de la pose et les dimensions des canalisations d'égout, les caractéristiques du terrain et le but des communications (égouts domestiques ou industriels).

En vertu de la législation actuelle, les organisations qui installent des lignes souterraines ou un système d’approvisionnement en eau doivent désigner des zones de protection. Mais cette règle ne s'applique pas aux canalisations d'eaux usées. En conséquence de ce manque de correspondance, les cas de percée de ces communications résultant de l’exécution de travaux au sol sont beaucoup plus importants que dans le cas des lignes électriques et de l’approvisionnement en eau.

Mais il n'y aura pas moins de problèmes avec une telle avancée. Et puis ce n'est même pas que l'organisation exploitant le réseau d'égouts devra dépenser des ressources pour des réparations. La percée de ces pipelines menace de causer de graves dommages à l’environnement et, par conséquent, à la santé des personnes.

L’installation d’une enseigne sur la zone de protection des eaux usées n’étant pas obligatoire, la responsabilité des dommages aux communications sera la suivante:

  • L'organisation qui dessert le système d'égout, en l'absence de signe.
  • L'organisation qui a effectué le travail, si le panneau a été installé et ignoré. Il en va de même pour les particuliers.

Faites attention! Selon la réglementation en vigueur, en cas de violation des exigences prescrites par la zone protégée de l’égout, l’auteur porte la responsabilité administrative. Mais ne pensez pas que si vous endommagez la canalisation d'égout, vous ne faites face qu'à une amende. Si le déversement d'eaux usées a causé de graves dommages à l'environnement, les sanctions seront beaucoup plus sévères.

Si vous décidez d'effectuer des travaux de construction ou d'excavation, il est préférable de demander à l'avance aux égouts des organisations qu'il n'y a pas de zones protégées sur le lieu de travail. Vous passerez du temps à «chercher la vérité», mais vous vous épargnerez d’éventuelles pertes matérielles sous forme d’amende et d’indemnisation pour les dommages subis.

Le système d'égout assure la vie normale de la colonie. De plus, ces communications sont potentiellement dangereuses pour la santé des citoyens et l’état de l’environnement. À cet égard, lorsque vous travaillez dans une zone protégée, les conditions suivantes doivent être remplies:

  • se conformer strictement à toutes les exigences prescrites dans les règlements et règles en vigueur;
  • lors de l'exécution de travaux (autorisés par l'exploitant) dans la zone protégée, s'assurer de toutes les mesures visant à maintenir l'intégrité et la sécurité des canalisations et des systèmes de traitement des eaux usées;
  • surveiller la sécurité de tous les éléments de communication;
  • fournir un accès libre à la conduite d'égout (enlever la neige, les débris, etc.).

Faites attention! Si des travaux sont nécessaires dans la zone d'égouts protégée, vous devez obtenir un permis. L'approbation a lieu dans la société d'exploitation. Après l'achèvement de tous les travaux requis, une commission spéciale est invitée. Elle inspecte la zone de sécurité et autorise la livraison du travail effectué.

Dimensions de la zone protégée

Afin de ne pas violer la législation existante et de ne pas effectuer de travaux ou de construction dans une zone d'égouts protégée, il est utile de connaître exactement leur taille. Ces informations seront utiles non seulement aux organisations, mais aussi aux individus.

Faites attention! De nombreux propriétaires de maisons de campagne fabriquent des systèmes d'égouts autonomes sur leurs parcelles. Selon SNIP (normes et règles de construction) et ces installations sont soumises aux exigences de la zone protégée. Si votre voisin a créé un système autonome, vous ne pouvez pas construire une construction à proximité.

Et quelles sont les tailles de ces zones? Selon les normes en vigueur pour les égouts sous pression, la zone protégée doit être située à au moins 5 m de chaque côté des parois latérales du pipeline. Les mêmes règles s'appliquent aux systèmes gravitaires.

Mais ces exigences de SNIP s'appliquent aux conditions normales. Dans certains cas, la distance entre le pipeline et la fin de la zone protégée peut être modifiée:

  • Si la température de l'air ambiant ou du sol dans la région est inférieure aux valeurs normatives (cela s'applique aux régions du nord de notre pays).
  • Il y a un risque accru d'activité sismique. Dans ce cas, la zone augmente. En cas de tremblement de terre, il y a une forte probabilité de rupture de pipeline et d'entrée d'eaux usées dans l'environnement.
  • Si le sol est faible ou fortement hydraté. Dans les sols sableux ou dans les zones marécageuses, la percée des communications dans les égouts peut faire plus de mal, car les drains peuvent pénétrer plus profondément et plus loin du tuyau.

En règle générale, si l'une de ces conditions est remplie en fonction des caractéristiques du terrain, la zone protégée est augmentée de 2 fois. Dans ces régions, vous ne pouvez rien faire à moins de 10 m de chaque côté des murs de la conduite d’égout. Mais dans chaque cas spécifique, il vaut mieux apprendre plus précisément des autorités locales et des exploitants de pipelines.

Faites attention! De telles règles s'appliquent précisément au système de drainage pluvial. Bien que de tels systèmes soient conçus pour collecter des eaux de ruissellement atmosphériques avec des écoulements conditionnellement propres, les normes les concernant sont prescrites. La zone de sécurité doit être située à au moins 5 m de chaque côté du pipeline.

En outre, la pose du système d’égouts doit respecter les normes relatives aux zones de protection des eaux. Les impuretés pouvant causer de graves dommages à l'environnement et principalement à la vie biologique et à la pureté des masses d'eau, il est interdit de les placer à proximité de zones protégées. Ainsi, conformément aux codes et règlements de construction en vigueur, les distances suivantes doivent être respectées:

  • à partir de sources d'eau souterraine (puits, puits, etc.) - pas moins de 50 m;
  • depuis la rive d'un lac, d'un étang ou d'un autre plan d'eau non courant - pas moins de 100 m;
  • du bord de l'eau des rivières et des ruisseaux - au moins 250 m.

En outre, il est nécessaire de porter une attention particulière à la pose de systèmes d’approvisionnement en eau à proximité des réseaux d’égouts. Selon les réglementations en vigueur, il est nécessaire dans ce cas d’observer certaines distances. Ainsi, si la section d'un tuyau du système d'alimentation en eau ne dépasse pas 1 m, ils ne peuvent être placés à moins de 10 m des conduites d'égout. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques du sol.

Faites attention! Si le sol est humide ou faible, la distance entre les systèmes d'alimentation en eau et d'assainissement ne doit pas être inférieure à 50 m, quel que soit le diamètre des tuyaux utilisés.

Lors de la pose d'un système d'égout (y compris autonome, au service maison privée) dans le domaine de la protection de l'eau, il est préférable de prendre les normes existantes avec une réserve. Par exemple, ne pas reculer à 100 mètres de la rive du lac, et 110. Le fait est que très souvent il y a des écarts entre le marquage des zones de protection des masses d'eau dans la nature et le placement du plan schématique.

Vidéo

À propos des secrets de pose des tuyaux d'égout, vous pouvez savoir si vous regardez la vidéo:

Dans chaque bâtiment, un système d'égouts est souvent utilisé pour drainer les eaux usées et les eaux usées. Cependant, cela représente un danger pour les sources d'eau potable. En outre, les réseaux d’égout causent des dommages à l’environnement. Par conséquent, pour éviter la contamination de l'eau, des zones de sécurité sont aménagées autour de ces installations.

Le SNiP définit la taille du territoire, les normes à respecter et ses désignations. Dans la zone protégée les travaux de construction sont interdits. De plus, les arbres ne devraient pas être plantés. Et de plus il est interdit de réaliser toute une série de travaux. Quelles sont les exigences pour l'équipement des zones de sécurité dans la construction? Cela sera discuté dans cet article.

Beaucoup ont probablement vu des tablettes sur lesquelles il est indiqué qu’une zone de sécurité est située à cet endroit. Ils sont généralement placés dans des endroits où des câbles électriques sont posés. Dans ces zones, les travaux d'excavation sont interdits. Outre les zones réservées aux câbles, il existe également des zones de sécurité pour les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Ils sont satisfaits des problèmes suivants:

  • en vue de protéger l'environnement;
  • pour assurer la protection des systèmes de pipeline contre les dommages.

Sous la zone de protection des eaux usées, il est d'usage de comprendre les territoires entourant les installations d'assainissement. Dans ces territoires, il est nécessaire de refuser d'effectuer les actions suivantes:

La résolution, publiée au Ministère de l'environnement, prescrit les limites des zones protégées. Dans les services d'eau locaux, vous pouvez obtenir des informations précises sur la taille de ces zones.

Ce n'est pas si rare Dommages aux canalisations d'égout en raison des travaux d'excavation effectués dans la zone protégée. La plupart des accidents sont aléatoires. Et ils sont dus au fait que l’organisation qui les implémente ne sait tout simplement pas que le pipeline fonctionne sur le site de travail. Ici, il y a une incohérence des lois.

Ainsi, lorsque des travaux sont en cours sur la pose de lignes électriques ou la construction d’une conduite d’eau, l’organisation qui exploite l’installation doit établir des panneaux d’avertissement à proximité.

Cependant, jusqu'à présent, la législation existante n'a pas réglementé l'installation obligatoire de tels panneaux. En d'autres termes, il n'y a pas d'indication claire équiper les zones de sécurité de panneaux qui seraient énoncés dans la loi. Ainsi, si une organisation effectue des travaux dans la zone de protection qui entraînera des dommages aux canalisations d’assainissement, la responsabilité sera alors:

  • s'il n'y a pas de panneau d'avertissement, la responsabilité incombe à l'installation d'exploitation;
  • Si le panneau était installé, mais que l'entrepreneur l'ignorait, l'entière responsabilité des dommages incombe à cette organisation.

L’organisation qui est reconnue coupable de dommages dans le réseau d’approvisionnement en eau ou d’assainissement est responsable sur le plan administratif. Si des dommages graves sont causés à l'environnement à la suite d'un accident, la mesure de la responsabilité peut être modifiée.

Par conséquent, avant d’entreprendre des travaux de terrassement et d’autres travaux susceptibles de présenter un danger pour le pipeline, il est nécessaire de se familiariser avec les environs, où le travail sera effectué. Dans l'organisation d'un canal d'eau dans votre ville, vous pouvez obtenir des informations sur l'emplacement des zones d'égouts.

Les organisations qui effectuent des travaux dans les zones de sécurité ne doivent pas seulement connaître les exigences réglementaires qui leur sont associées. Actuellement, de nombreux propriétaires de ménages travaillent à la création sur son site de systèmes d'égouts autonomes. Lors de l'exécution de ces travaux, les normes et paramètres reflétés dans le SNiP doivent également être observés.

Il est également nécessaire de prendre en compte que SNiP définir les exigences générales. La taille exacte des zones protégées autour des canalisations d'égout est déterminée par les autorités locales. Dans des conditions normales, 5 m devraient être une zone autour des systèmes d'égouts gravitaires et sous pression. Il s'étend des deux côtés du tuyau.

Des conditions spéciales peuvent affecter la taille des zones protégées. Ces conditions incluent les suivantes:

  • risque sismique élevé;
  • températures extrêmes;
  • faible ou sol très humide.

Dans de telles conditions, il est permis d’augmenter la zone de sécurité de deux fois. Cela signifie que dans chacun des côtés des pipelines, sa longueur est de 10 mètres. Pour les égouts pluviaux, la zone de garde est installée de la même manière.

Emplacement des égouts aux sources d'eau

Étant donné que les dommages causés au réseau d’assainissement constituent une menace importante pour l’environnement, des règles strictes ont été élaborées pour l’installation de conduites d’égout par rapport aux plans d’eau et aux autres sources d’eau.

Pour l'approvisionnement en eau, zones de sécurité devrait être situé à distance:

  • pas moins de 250m de la rivière;
  • du lac il devrait être enlevé à 100m;
  • pour les sources souterraines, l’assainissement ne doit pas se trouver à moins de 50 m.

La distance minimale entre l’égout et la conduite d’alimentation en eau doit être au moins de 10 m, avec les exigences suivantes: le diamètre de la conduite doit être inférieur à un mètre. Si la valeur de ce paramètre est supérieure à 1 m, la distance doit être d'au moins 20 m.

Si la conduite d'eau est située dans le sol avec un taux d'humidité élevé, la zone de protection des eaux usées doit avoir une distance d'au moins 50 mètres, mais la taille des tuyaux importe peu.

Des nuances importantes dans l'installation des zones de sécurité des égouts

Les exigences contenues dans les documents SNiP revêtent une grande importance non seulement pour les promoteurs qui effectuent des travaux d’assainissement, mais également pour les organisations qui envisagent de réaliser certains travaux dans des zones protégées. Considérant normes, contenues dans les documents de SNIP, Il ne faut pas oublier les exigences prescrites dans les lois locales.

Bien entendu, lorsqu’elles ont été approuvées, les mêmes normes de SNiP ont été prises comme base. Cependant, ils peuvent contenir certaines nuances. Si vous ne les respectez pas, pour le développeur, cela peut entraîner toute une série de mauvaises surprises. Il convient également de noter que lors de la procédure judiciaire relative aux violations commises par l’organe d’exécution, les lois locales seront prises en considération en premier lieu.

Si le plan détermine que les canalisations d'eaux usées passeront à proximité de structures, leur pose devrait être effectuée à une certaine distance de la base des bâtiments. conformément aux normes sanitaires, stipulé par la législation locale. Pour réduire la distance établie par les actes, il est possible que l'entrepreneur ait reçu le consentement écrit du propriétaire d'une structure.

Zones de sécurité du système d'approvisionnement en eau

Des travaux de construction de zones de sécurité à proximité de la conduite d’eau sont réalisés afin de protéger les sources de contamination de la source d’eau potable. Parallèlement, lors de la construction du système, des mesures sont prises pour éviter les situations susceptibles d’affecter la qualité de l’eau fournie aux habitations.

Ceintures de protection de l'eau

La zone de sécurité autour du système d'approvisionnement en eau se compose de trois ceintures. Quand il est installé, vous devez d'abord développer la zone de projet, qui doit alors être en coordination avec le service sanitaire et épidémiologique, entreprise d'un canal d'eau, et aussi d'autres intéressés par cette organisation.

La première ceinture, qui fait partie de la zone protégée, est un cercle dont le centre est situé au point de prise d'eau. Si le projet de réseau d'approvisionnement en eau prévoit plusieurs sources de captage d'eau, il est alors nécessaire d'attribuer plusieurs zones de sécurité. S'il est nécessaire de réduire le rayon d'une ceinture, alors, dans ce cas, il est nécessaire d'appliquer au service de contrôle sanitaire et épidémiologique, car il est de la compétence de cet organe de poser une telle question.

Deuxième ceinture - C'est le territoire dont l'utilisation est principalement liée à la prévention de la pollution des sources de production d'eau. Au moyen de calculs hydrodynamiques, les dimensions de la deuxième bande sont déterminées. Lors de leur mise en œuvre, le temps pendant lequel la source d'eau peut atteindre l'infection est pris en compte. La taille de cette ceinture peut également dépendre des conditions climatiques, des caractéristiques du sol et de l’eau du sol.

Troisième ceinture est principalement utilisé pour protéger la source d'approvisionnement en eau contre la pollution par les produits chimiques.

La largeur de la zone le long du réseau de pipelines, qui sert à transporter l'eau, est déterminée par le type de sol.

Si une canalisation d'eau sèche est posée, la taille de la zone de chaque côté est de 10 m. Si le diamètre du tuyau est inférieur à 1000 mm, la zone de garde doit alors atteindre 10 m. A 20m, il doit passer par l'installation de canalisations de grand diamètre.

Lors de la pose d'un réseau d'alimentation en eau dans un sol très humide, la longueur de la zone de garde de chaque côté devrait être de 50 m. Un tel facteur, comme le diamètre du tuyau utilisé, n'est pas pris en compte. Si la conduite d'eau traverse les territoires déjà construits, il est alors permis de réduire la taille des zones de garde. Mais cela ne peut être fait qu'une fois que ce problème a été approuvé et approuvé par le SES.

Dans la zone protégée ne devrait pas être:

  • récepteurs d'ordures;
  • Il est interdit de conduire des conduites d'eau sur le territoire des décharges et des champs de filtration;
  • Il est inacceptable de les conduire dans les cimetières et les cimetières.

Conclusion

La zone de sécurité est une condition préalable à la construction d’un système d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Ce territoire est spécialement affecté protéger les pipelines contre les dommages. Dans le cas d’un système d’alimentation en eau, une telle bande exclut la contamination de l’eau potable. Les exigences imposées à la disposition de ces aires protégées sont régies par des dispositions réglementaires spéciales, dont chaque organisation doit tenir compte lors de la réalisation des travaux.

Vous devez savoir que l'ignorance concernant l'emplacement des zones de sécurité ne dégage aucune responsabilité. Avant leur exécution, il est nécessaire de se familiariser avec le canal d'eau local où se trouvent les zones de protection dans votre localité. Il est également nécessaire de savoir quelles sont les œuvres qui ne peuvent pas être réalisées dans le lieu choisi. Cela aidera à éviter les conséquences négatives pour l'artiste.



Article Suivant
Parcelle de terrain