Sanpin 42 128 4690 88



APPROUVÉ par le médecin hygiéniste en chef de l'URSS, vice-ministre de la santé de l'URSS, AI Kondrusev, 5 août 1988, n ° 4690-88

1. Dispositions générales

1.1. L’organisation d’un système rationnel de collecte, de stockage temporaire, d’exportation régulière d’ordures ménagères solides et liquides et de nettoyage des territoires doit répondre aux exigences de ces «Règles sanitaires pour le maintien des territoires des zones peuplées».

1.2. Le système de nettoyage sanitaire et le nettoyage des zones habitées devrait fournir une collecte efficace, un retrait rapide, élimination sûre et le recyclage économiquement viable des déchets ménagers (ménage, y compris les déchets alimentaires des maisons et des bâtiments publics, le commerce, la restauration et la destination de loisir ; nekanalizovannyh liquide des bâtiments, des débris de la rue et les estimations et autres déchets qui s'accumulent sur le territoire du village), conformément au schéma général des yeux du règlement, approuvé par la décision du Comité exécutif du conseil local des députés du peuple.

1.3. Pour assurer le bon niveau sanitaire des zones peuplées et l'utilisation plus efficace d'une flotte de machines spéciales, les entreprises de transport spécialisées des Comités exécutifs des Soviets locaux devraient éliminer les déchets ménagers dans les villes.

1.4. L'organisation du système régulier prévu et le mode d'élimination des déchets ménagers sont déterminés sur la base des décisions des comités exécutifs des Soviets de la ville des députés du peuple sur proposition des organismes d'utilité publique et des institutions du service sanitaire et épidémiologique.

1.5. Les entreprises de transport du système du Ministère du logement et des services communaux ou les véhicules spéciaux du département ayant des objectifs similaires devraient procéder à la purification du système.

1.6. Dans les zones des bâtiments existants, l'ordre de nettoyage régulier et régulier est établi en coordination avec les autorités locales et les institutions du service sanitaire et épidémiologique. Dans les lotissements nouvellement construits, un nettoyage programmé et régulier centralisé devrait être organisé au moment de la mise en service des bâtiments.

1.7. La capacité des entreprises de transport routier est déterminée par les autorités municipales, en tenant compte de l'évolution réelle du parc de logements, de la viabilité des véhicules et des autres conditions locales d'une localité donnée.

1.8. Un nettoyage régulier doit être effectué conformément aux calendriers établis entre l’organisation chargée de l’élimination des déchets et l’autorité de logement en accord avec les établissements du service sanitaire et épidémiologique.

1.9. Nettoyage sanitaire des objets individuels, ainsi que des zones résidentielles de divers départements doit être effectuée en présence de ces véhicules spéciaux sous la supervision et des conseils aux organisations sur la disposition des systèmes d'utilité publique, les graphiques prises pour ce règlement.

1.10. Chaque voyage d'un véhicule à moteur doit être marqué sur la liste de route par l'administration de la décharge pour l'entreposage des déchets ménagers.

1.11. Lors de l'élimination des déchets par la méthode de "l'auto-transport", un système de coupon doit être utilisé.

1.12. Pour assurer le confort sonore des résidents, les déchets ménagers et alimentaires doivent être retirés des ménages au plus tôt 7 heures et au plus tard 23 heures.

1.13. L'exportation de déchets ménagers solides et liquides directement dans les champs et les potagers est interdite.

1.14. Les parcelles destinées à la construction de stations de transfert de déchets devraient être réparties dans des zones d'entrepôts industriels ou à la périphérie des villes dotées de zones de protection sanitaire situées à au moins 100 m des bâtiments résidentiels et publics.

2. Collecte de déchets ménagers et alimentaires solides et liquides

2.1. Exigences générales

2.1.1. Les objets de nettoyage sont: le territoire des ménages, les passages de rues et de micro-quartiers, les objets à usage culturel et communautaire, les territoires de diverses entreprises, institutions et organisations, parcs, places, places, lieux de loisirs.

2.1.2. Compte tenu de l'augmentation du risque épidémique et des risques pour la santé, des installations médicales spécifiques devraient être envisagées: installations médicales, notamment maladies infectieuses, maladies cutanées et vénériennes, hôpitaux et services de tuberculose, installations vétérinaires, plages.

2.1.3. Sur le territoire des ménages, des zones spéciales pour placer des conteneurs avec des entrées commodes pour le transport devraient être allouées. Le site doit être ouvert, avec une couverture étanche et de préférence entouré de plantations vertes.

2.1.4. Pour déterminer le nombre de poubelles installées (conteneurs), il faut commencer par le nombre de personnes utilisant la collecte des ordures, le taux d'accumulation de déchets et les conditions de stockage des déchets. Le volume estimé de conteneurs à déchets devrait correspondre à l'accumulation réelle de déchets dans les périodes de leur formation maximale.

2.1.5. Les déchets domestiques solides sont transportés par transport d'ordures et les déchets liquides provenant de ménages non comptabilisés - le transport sous vide des eaux usées.

2.2. Collecte des ordures ménagères solides

2.2.1. Dans le stockage temporaire des déchets dans les collections de jardinage, la possibilité de leur dégradation et de leur décomposition devrait être exclue. Par conséquent, la durée de conservation pendant la saison froide (à une température de -5 ° C et moins) ne devrait pas dépasser trois jours, par temps chaud (à des températures supérieures à +5 ° C) et au maximum un jour (exportation quotidienne). Dans chaque élimination de la périodicité de la localité des déchets solides est coordonné avec le service de santé des organismes locaux.

2.2.2. Pour la collecte des ordures ménagères solides, les conteneurs métalliques standard doivent être utilisés dans un parc de logements bien entretenu. Dans les ménages sans égouts, il est permis d'utiliser des collections en bois ou en métal.

2.2.3. Emplacements pour les conteneurs doivent être retirés des maisons, des centres de garde d'enfants, des terrains de sport et des lieux de loisirs publics à une distance de moins de 20 m, mais pas plus de 100 m. Sites taille doivent être conçus pour l'installation du nombre requis de conteneurs, mais pas plus de 5 ( voir Album de sites pour conteneurs pour la collecte des ordures ménagères, Sverdlovsk, UNII AKH, 1977).

2.2.4. collecte des déchets métalliques en été doivent être lavées (avec système « non amovible » au moins une fois en 10 jours, « remplaçable » - après la vidange), des collections de bois - désinfectés (après chaque vidange).

2.2.5. Le choix des matières premières secondaires (textiles, canettes, bouteilles, autres articles) provenant des collecteurs de déchets, ainsi que du transport des ordures n'est pas autorisé.

2.2.6. Dans les bâtiments résidentiels de 5 étages ou plus nouvellement construits, il est nécessaire de disposer des vide-ordures conformément aux exigences de VSN 8-72.

2.2.7. L'entrée de la chambre de collecte des ordures doit être isolée de l'entrée du bâtiment et des autres pièces. Le sol de la cellule devrait être au même niveau que l'entrée asphaltée. Strictement interdite déchets de décharge de vide-ordures directement sur la chambre rez-de-musoropriemnoy (une chambre doit être récipient d'alimentation musoropriemnoy ou conteneurs dans le récipient au moins un jour).

2.2.8. La chute à déchets, la chambre de récupération des ordures doivent être en bon état. Les couvercles des volets de chargement des vide-ordures dans les escaliers doivent avoir une conduite serrée, équipée de joints en caoutchouc pour assurer l'étanchéité et l'atténuation du son. Dans les maisons résidentielles dotées de vide-ordures, des conditions devraient être prévues pour le nettoyage, la désinfection et la désinfection hebdomadaires du coffre de la chute à déchets, pour lequel les troncs sont équipés de dispositifs appropriés.

2.2.9. L'enlèvement des déchets surdimensionnés des ménages devrait se faire au fur et à mesure qu'ils s'accumulent, mais au moins une fois par semaine.

2.2.10. La responsabilité de l'entretien de la chambre, d'une chute à déchets, des dépoussiéreurs et du territoire adjacent au lieu de déchargement des déchets de la chambre, porte l'organisation dans laquelle se trouve la maison.

2.2.11. Il est interdit d'appliquer le système "d'appartement" d'élimination des déchets solides dans les bâtiments résidentiels bien entretenus à plusieurs étages. Appliquez ce système, à titre exceptionnel, peut-être dans des maisons à deux étages.

2.3. Collecte des déchets liquides

2.3.1. Pour collecter les déchets liquides dans les foyers non dénoyautés, on installe des marais de jardin qui doivent comporter un puisard étanche et une partie de sol avec un couvercle et une grille pour séparer les fractions solides. Pour faciliter le nettoyage de la grille, la paroi avant de la cendre doit être amovible ou ouvrable. S'il y a des toilettes à la cour, la fosse peut être partagée.

2.3.2. Les latrines de jardin doivent être retirées des bâtiments résidentiels, des établissements pour enfants, des écoles, des terrains de jeux pour enfants et des loisirs de la population sur une distance d'au moins 20 mètres et d'au plus 100 mètres.

2.3.3. Les toilettes doivent avoir une partie hors sol et nettoyer. Les installations souterraines sont construites à partir de matériaux bien ajustés (planches, briques, blocs, etc.). Le puisard doit être étanche, dont le volume est calculé en fonction de la population qui utilise les toilettes.

L'accès à la version complète de ce document est limité

Vous pouvez vous familiariser avec le document en commandant une démonstration gratuite des systèmes "Codex" et "Texexpert".

1. Dispositions générales

1.1. L’organisation d’un système rationnel de collecte, de stockage temporaire, d’exportation régulière d’ordures ménagères solides et liquides et de nettoyage des territoires doit répondre aux exigences de ces «Règles sanitaires pour le maintien des territoires des zones peuplées».

1.2. Le système de nettoyage sanitaire et le nettoyage des zones habitées devrait fournir une collecte efficace, un retrait rapide, élimination sûre et le recyclage économiquement viable des déchets ménagers (ménage, y compris les déchets alimentaires des maisons et des bâtiments publics, le commerce, la restauration et la destination de loisir ; nekanalizovannyh liquide des bâtiments, des débris de la rue et les estimations et autres déchets qui s'accumulent sur le territoire du village), conformément au schéma général des yeux du règlement, approuvé par la décision du Comité exécutif du conseil local des députés du peuple.

1.3. Pour assurer le bon niveau sanitaire des zones peuplées et l'utilisation plus efficace d'une flotte de machines spéciales, les entreprises de transport spécialisées des Comités exécutifs des Soviets locaux devraient éliminer les déchets ménagers dans les villes.

Les déchets produits lors de la construction, des réparations, de la reconstruction des bâtiments résidentiels et publics, ainsi que des installations culturelles et domestiques, sont transportés par des organisations de transport vers des sites spécialement désignés. Les déchets inutilisés des entreprises industrielles sont exportés par transport de ces entreprises vers des décharges spéciales ou des installations pour leur neutralisation et leur enfouissement.

1.4. L'organisation du système régulier prévu et le mode d'élimination des déchets ménagers sont déterminés sur la base des décisions des comités exécutifs des Soviets de la ville des députés du peuple sur proposition des organismes d'utilité publique et des institutions du service sanitaire et épidémiologique.

1.5. Les entreprises de transport du système du Ministère du logement et des services communaux ou les véhicules spéciaux du département ayant des objectifs similaires devraient procéder à la purification du système.

1.6. Dans les zones des bâtiments existants, l'ordre de nettoyage régulier et régulier est établi en coordination avec les autorités locales et les institutions du service sanitaire et épidémiologique. Dans les lotissements nouvellement construits, un nettoyage programmé et régulier centralisé devrait être organisé au moment de la mise en service des bâtiments.

1.7. La capacité des entreprises de transport routier est déterminée par les autorités municipales, en tenant compte de l'évolution réelle du parc de logements, de la viabilité des véhicules et des autres conditions locales d'une localité donnée.

1.8. Un nettoyage régulier doit être effectué selon les calendriers établis entre l’organisation qui produit les déchets et l’autorité de logement en accord avec les institutions sanitaires épidémiologiques.

1.9. Nettoyage sanitaire des objets individuels, ainsi que des zones résidentielles de divers départements doit être effectuée en présence de ces véhicules spéciaux sous la supervision et des conseils aux organisations sur la disposition des systèmes d'utilité publique, les graphiques prises pour ce règlement.

1.10. Chaque voyage d'un véhicule à moteur doit être marqué sur la liste de route par l'administration de la décharge pour l'entreposage des déchets ménagers.

1.11. Lors de l'élimination des déchets par la méthode de "l'auto-transport", un système de coupon doit être utilisé.

1.12. Pour assurer le confort sonore des résidents, les déchets ménagers et alimentaires doivent être retirés de la propriété au plus tôt 7 heures et au plus tard 23 heures.

1.13. L'exportation de déchets ménagers solides et liquides directement dans les champs et les potagers est interdite.

1.14. Les parcelles destinées à la construction de stations de transfert de déchets devraient être réparties dans des zones d'entrepôts industriels ou à la périphérie des villes dotées de zones de protection sanitaire situées à au moins 100 m des bâtiments résidentiels et publics.

2. Collecte de déchets ménagers et alimentaires solides et liquides

2.1. Exigences générales

2.1.1. Les objets de nettoyage sont: le territoire des ménages, les passages de rues et de micro-quartiers, les objets à usage culturel et communautaire, les territoires de diverses entreprises, institutions et organisations, parcs, places, places, lieux de loisirs.

2.1.2. Compte tenu de l'augmentation du risque épidémique et des risques pour la santé, des installations médicales spécifiques devraient être envisagées: installations médicales, notamment maladies infectieuses, maladies cutanées et vénériennes, hôpitaux et services de tuberculose, installations vétérinaires, plages.

2.1.3. Sur le territoire des ménages, des zones spéciales pour placer des conteneurs avec des entrées commodes pour le transport devraient être allouées. Le site doit être ouvert, avec une couverture étanche et de préférence entouré de plantations vertes.

2.1.4. Pour déterminer le nombre de poubelles installées (conteneurs), il faut commencer par le nombre de personnes utilisant la collecte des ordures, le taux d'accumulation de déchets et les conditions de stockage des déchets. Le volume estimé de conteneurs à déchets devrait correspondre à l'accumulation réelle de déchets dans les périodes de leur formation maximale.

2.1.5. Les déchets domestiques solides sont transportés par transport d'ordures et les déchets liquides provenant de ménages non comptabilisés - le transport sous vide des eaux usées.

2.2. Collecte des ordures ménagères solides

2.2.1. Dans le stockage temporaire des déchets dans les collections de jardinage, la possibilité de leur dégradation et de leur décomposition devrait être exclue. Par conséquent, la durée de conservation pendant la saison froide (à une température de -5 ° et moins) ne devrait pas dépasser trois jours, dans un temps chaud (plus les températures d’en haut). +5 ° pas plus d'un jour (exportation journalière). Dans chaque élimination de la périodicité de la localité des déchets solides est coordonné avec le service de santé des organismes locaux.

2.2.2. Pour la collecte des ordures ménagères solides, les conteneurs métalliques standard doivent être utilisés dans un parc de logements bien entretenu. Dans les ménages sans égouts, il est permis d'utiliser des collections en bois ou en métal.

2.2.3. Emplacements pour les conteneurs doivent être retirés des maisons, des centres de garde d'enfants, des terrains de sport et des lieux de loisirs publics à une distance de moins de 20 m, mais pas plus de 100 m. Sites taille doivent être conçus pour l'installation du nombre requis de conteneurs, mais pas plus de 5 ( voir Album de sites pour la collecte des ordures ménagères, Sverdlovsk, UNII, AKH, 1977).

La mise en place de sites de stockage temporaire des déchets, en particulier dans les zones résidentielles, doit être coordonnée avec l'architecte de district et les stations d'épidémiologie sanitaire de district.

Dans des cas exceptionnels, dans les domaines du bâtiment existant, où il n'y a aucune possibilité d'adhésion à briser des toilettes cour, lieux de stockage des déchets temporaires de ces distances sont établies une commission (avec la participation de l'architecte du district, l'organisation du logement, médecin sanitaire du comité trimestriel). Les actes des commissions doivent être approuvés par les comités exécutifs des soviets locaux des députés du peuple.

Sur le territoire des ménages privés, l'emplacement des poubelles, des latrines et des fosses à ordures devrait être déterminé par les propriétaires eux-mêmes, l'écart pouvant être réduit à 8-10 mètres. Dans les situations de conflit, cette question devrait être examinée par des représentants du public, des commissions administratives des comités exécutifs des soviets de district et de canton des députés du peuple.

2.2.4. collecte des déchets métalliques en été doivent être lavées (avec système « non amovible » au moins une fois en 10 jours, « remplaçable » - après la vidange), des collections de bois - désinfectés (après chaque vidange).

2.2.5. Le choix des matières premières secondaires (textiles, canettes, bouteilles, autres articles) provenant des collecteurs de déchets, ainsi que du transport des ordures n'est pas autorisé.

2.2.6. Dans les bâtiments résidentiels de 5 étages ou plus nouvellement construits, il est nécessaire de disposer des vide-ordures conformément aux exigences de VSN 8-72.

2.2.7. L'entrée de la chambre de collecte des ordures doit être isolée de l'entrée du bâtiment et des autres pièces. Le sol de la cellule devrait être au même niveau que l'entrée asphaltée. Strictement interdite déchets de décharge de vide-ordures directement sur la chambre rez-de-musoropriemnoy (une chambre doit être récipient d'alimentation musoropriemnoy ou conteneurs dans le récipient au moins un jour).

Les conteneurs contenant des déchets ne doivent pas être placés à l'extérieur de la zone de collecte à l'avance (avant une heure) avant l'arrivée d'un véhicule à moteur spécial.

2.2.8. La chute à déchets, la chambre de récupération des ordures doivent être en bon état. Les couvercles des volets de chargement des vide-ordures dans les escaliers doivent avoir une conduite serrée, équipée de joints en caoutchouc pour assurer l'étanchéité et l'atténuation du son. Dans les maisons résidentielles dotées de vide-ordures, des conditions devraient être prévues pour le nettoyage, la désinfection et la désinfection hebdomadaires du coffre de la chute à déchets, pour lequel les troncs sont équipés de dispositifs appropriés.

Pour désinfecter les canaux chutes doivent appliquer des solutions: Lysol (8-5%), kreolina (8-5%), naftalizola (15 - 10%), le phénol (3 - 5%), le métasilicate de sodium (1 - 3%). Le temps de contact n'est pas inférieur à 0,5 heure. Les récipients métalliques, des conteneurs et des canaux goulottes hloraktivnye substances de désinfection et de leurs solutions est strictement interdite.

2.2.9. L'enlèvement des déchets surdimensionnés des ménages devrait se faire au fur et à mesure qu'ils s'accumulent, mais au moins une fois par semaine.

2.2.10 La responsabilité de l'entretien de la chambre, d'une chute à déchets, des dépoussiéreurs et du territoire adjacent au lieu de déchargement des déchets de la chambre, porte l'organisation dans laquelle se trouve la maison.

2.2.11. Il est interdit d'appliquer le système "d'appartement" d'élimination des déchets solides dans les bâtiments résidentiels bien entretenus à plusieurs étages. Appliquez ce système, à titre exceptionnel, peut-être dans des maisons à deux étages.

2.3. Collecte des déchets liquides

2.3.1. Pour collecter les déchets liquides dans les foyers non dénoyautés, on installe des marais de jardin qui doivent comporter un puisard étanche et une partie de sol avec un couvercle et une grille pour séparer les fractions solides. Pour faciliter le nettoyage de la grille, la paroi avant de la cendre doit être amovible ou ouvrable. S'il y a des toilettes à la cour, la fosse peut être partagée.

2.3.2. Les latrines de jardin doivent être retirées des bâtiments résidentiels, des établissements pour enfants, des écoles, des terrains de jeux pour enfants et des loisirs de la population sur une distance d'au moins 20 mètres et d'au plus 100 mètres.

Sur le territoire des ménages privés, la distance entre les latrines ménagères et les ménages est déterminée par les propriétaires eux-mêmes et peut être réduite à 8-10 mètres. Dans les situations de conflit, le placement des latrines domestiques est déterminé par les représentants du public, les commissions administratives des soviets locaux.

En cas de distribution décentralisée d’eau, les cabinets de toilette devraient être retirés des puits et des sources d’aspersion sur une distance d’au moins 50 m.

2.3.3. Les toilettes doivent avoir une partie hors sol et nettoyer. Les installations souterraines sont construites à partir de matériaux bien ajustés (planches, briques, blocs, etc.). Le puisard doit être étanche, dont le volume est calculé en fonction de la population qui utilise les toilettes.

La profondeur de la fosse dépend du niveau de la nappe phréatique mais ne doit pas dépasser 3 m, il est interdit de remplir la fosse avec des eaux usées à plus de 0,35 m de la surface du sol.

2.3.4. Cesspool devrait être nettoyé au fur et à mesure qu'il est rempli, mais au moins une fois tous les six mois.

2.3.5. Les locaux des cabinets de toilette doivent rester propres. Ils devraient être nettoyés quotidiennement. Au moins une fois par semaine, la pièce doit être nettoyée à l'eau chaude avec des désinfectants.

La partie souterraine des slops et des lavabos doit être imperméable aux rongeurs et aux insectes.

toilettes Nekanalizovannye et puisards solutions désinfectantes: Bleach (10%), l'hypochlorite de sodium (3-5%), de lingettes (5%), naftalizol (10%), créoline (5%), le métasilicate de sodium (10%). (Les mêmes solutions sont utilisées pour la désinfection des dépoussiéreurs en bois, le temps de contact est d'au moins 2 minutes).

Il est interdit d'utiliser de la chaux sèche (les usines alimentaires et les établissements de traitement médical et de prévention sont exclus).

2.4. Collecte de déchets alimentaires

2.4.1. Recueillir et utiliser les déchets alimentaires conformément au "Règlement vétérinaire et sanitaire relatif à la procédure de collecte des déchets alimentaires et à leur utilisation pour l'alimentation animale".

2.4.2. La collecte, le stockage et l'élimination des déchets alimentaires doivent être effectués conformément aux directives sur l'organisation de la collecte et l'élimination des déchets alimentaires, approuvé Minzhilkomhozom et en accord avec le Service sanitaire épidémiologique.

2.4.3. Les exploitations agricoles utilisant des déchets alimentaires pour nourrir les porcs doivent obtenir un permis spécial auprès du vétérinaire en chef du district (ville) situé sur le site de la ferme. Lorsque la situation épidémique dans les exploitations d'élevage dans une zone donnée change, le vétérinaire en chef du district (ville) autorise la collecte continue de déchets alimentaires dans chaque cas particulier.

2.4.4. Les déchets alimentaires est autorisé à recueillir dans spécialement conçu pour ces collections (réservoirs, seaux, etc.) à l'intérieur et à l'extérieur peint avec de la peinture, le capuchon (pour utiliser la capacité galvanisée sans coloration interdite).

2.4.5. Les collecteurs destinés aux déchets alimentaires ne doivent pas être utilisés à d'autres fins. Elle collections quotidiennes soigneusement lavés avec de l'eau en utilisant un détergent et en les soumettant périodiquement désinfectés avec une solution de carbonate solution de soude à 2% ou de la soude caustique ou de blanchiment contenant 2% de chlore actif. Après la désinfection, la collection doit être lavée à l'eau. La responsabilité de l'utilisation et du bon entretien des collections incombe à l'entreprise qui collecte les déchets alimentaires.

2.4.6. Les collectes de déchets alimentaires dans les maisons devraient être installées dans des lieux convenus avec les institutions locales du service sanitaire et épidémiologique. Les collecteurs de déchets doivent se familiariser avec les politiques de collecte et de conservation des déchets alimentaires et le devoir de veiller à ce que les déchets ne permet pas d'objets étrangers (chiffons, papier, verre, fer, etc.). Le collecteur est également chargé de surveiller la propreté du conteneur.

Pour le stockage temporaire des déchets alimentaires collectés (avant leur exportation vers l'exploitation d'engraissement), la direction de la maison, en accord avec les institutions du service sanitaire et épidémiologique, attribue des points de collecte spéciaux.

2.4.7. Il est interdit de collecter les déchets alimentaires dans les cantines des IST, les hôpitaux infectieuses et la tuberculose, ainsi que dans les sanatoriums spéciaux pour la réhabilitation combattre les maladies infectieuses, dans les restaurants et les aéroports de cafés, les trains et les navires au service de la ligne interurbaine.

2.4.8. Il est interdit de sélectionner les déchets alimentaires des collecteurs et autres conteneurs à déchets.

2.4.9. La collecte des déchets alimentaires est effectuée dans le cadre d'un système distinct et uniquement s'il existe une vente durable dans leurs exploitations d'engraissement spécialisées. La délivrance de déchets à des particuliers est interdite!

2.4.10. Le stockage temporaire des déchets alimentaires avant leur exportation ne devrait pas dépasser un jour pour éviter leur décomposition et leur impact négatif sur les conditions de vie.

2.4.11. Le stockage temporaire de déchets alimentaires dans les objets de commerce et de restauration publique, indépendamment de leur subordination, ne devrait être effectué que dans des chambres réfrigérées.

3. Elimination des déchets

3.1. La neutralisation des déchets ménagers solides et liquides est effectuée dans des zones spécialement désignées ou des installations spéciales de décontamination et de traitement. Il est interdit de transporter des déchets à d'autres endroits non prévus à cet effet et de les creuser dans des champs agricoles.

3.2. Les déchets solides municipaux doivent être transportés dans des décharges (dumping amélioré) champ de compostage, le traitement des plantes et des incinérateurs et déchets municipaux liquide - dans une station ou l'assainissement de champ d'écoulement.

Les déchets industriels qui ne sont pas désaffectés à la production sont transportés par le transport d'entreprises vers des décharges spéciales ou des installations de traitement des déchets industriels *. Le dispositif de décharges non contrôlées (décharges) de déchets ménagers et de déchets industriels est interdit.

* 1. SNIP 2.01.28-85 « Décharges pour la neutralisation et l'élimination des déchets industriels toxiques. Les principales dispositions de la conception » (approuvé par l'Etat de l'URSS) 2. « L'ordre de l'accumulation, le transport, l'élimination et le déversement de déchets industriels toxiques (réglementations sanitaires), » numéro 3183 -84 (approuvé par le médecin hygiéniste en chef de l'URSS le 29 décembre 1984).

3.3. Les parcelles affectées à l’organisation des décharges de déchets ménagers solides (décharges améliorées) devraient être coordonnées par les institutions locales du service sanitaire et épidémiologique.

Les travaux sur le site doit être menée dans le plein respect de l'instruction pour la conception et l'exploitation des décharges pour déchets solides municipaux, d'accord avec le ministère de la Santé de l'URSS et RSFSR Minzhilkomhozom approuvé en 1981

3.4. Les zones désignées pour les décharges (décharges) doivent satisfaire aux exigences de base suivantes:

Le territoire du site devrait être accessible au soleil et au vent;

La nappe phréatique ne doit pas se trouver à moins de 1 m de la base de la décharge; à un niveau d'eau souterraine plus élevé, un dispositif de drainage ou de drainage est nécessaire;

le site n'est pas autorisé sur les rives des rivières, des étangs, des plans d'eau ouverts et dans les endroits inondés.

3.5. Toutes les chambres des stations de drainage devraient être équipées d'une ventilation à air pulsé. Les sols des locaux industriels doivent être étanches et avoir des pentes, fournissant un drain de liquide dans la fosse. Les sols doivent être lavés régulièrement avec de l'eau et maintenus propres. Les locaux ménagers et administratifs devraient avoir une entrée séparée des locaux de production.

4. Nettoyage des lieux habités

4.1. Dans tous les secteurs et toutes les rues, dans les jardins, les parcs, les gares ferroviaires, les aéroports, les quais, les marchés, les arrêts de bus et autres lieux doivent être exposés dans un nombre suffisant d'urnes. La distance entre les organes des urnes d'utilité publique déterminée en fonction de l'utilisation de la route d'intensité (site), mais pas plus de 40 m et 100 m occupé - à faible densité de population. Installation obligatoire d'urnes dans les lieux d'arrêt des transports urbains et à l'entrée du métro.

Le nettoyage des urnes doit être effectué systématiquement au fur et à mesure de leur remplissage.

Le maintien des urnes dans la propreté est la responsabilité des organisations, des entreprises et des institutions qui nettoient les territoires qui leur sont attribués.

4.2. Il est interdit dans les kiosques, stands, pavillons et petits magasins de détail pour stocker les conteneurs et les stocks de produits, ainsi que l'utilisation pour le stockage de leur environnement.

4.3. Le dispositif dans les rues des tentes, des étals, des plateaux pour la vente de fruits et légumes devrait être coordonné avec les stations sanitaires et épidémiologiques. Les entreprises de commerce effectuent le nettoyage des territoires contigus aux pavillons commerciaux dans un rayon de 5 m.

4.4. Le lavage, l’arrosage et le balayage mécanisés de la chaussée des rues et des places avec une couverture améliorée pendant la période estivale devraient être effectués de manière planifiée.

4.5. Les revêtements routiers doivent être lavés de manière à ce que les contaminants qui s’accumulent dans la goulotte de la route ne soient pas jetés par les cours d’eau sur la verdure ou le trottoir.

4.6. Les rues avec une intensité de trafic accrue, qui doivent améliorer le microclimat, doivent être arrosées pendant la saison chaude.

4.7. La chaussée des rues, sur laquelle il n’ya pas de système d’égout pluvial, pour réduire l’empoussièrement de l’air et réduire la pollution doit être nettoyée avec des balayeuses.

4.8. Pendant la période de chute des feuilles, les feuilles tombées doivent être enlevées en temps opportun. Les feuilles collectées doivent être transportées dans des zones spécialement désignées ou dans des champs de compostage. Brûler des feuilles sur le territoire de bâtiments résidentiels, dans des places et des parcs est interdit.

4.9. Il est possible de remplir les machines d'irrigation et de balayage avec de l'eau technique provenant de réservoirs ouverts uniquement en accord avec les institutions du service sanitaire et épidémiologique.

4.10. En hiver, lors du traitement des revêtements routiers avec des produits chimiques pour empêcher la formation de solutions complètes des réactifs utilisés, il est nécessaire de respecter strictement les normes établies pour la distribution des réactifs chimiques.

4.11. En hiver, le traitement des trottoirs et des revêtements avec du sel de table (N aC l) est interdit. Tous les moyens de lutte contre la glace et les zones de mise en place et d’agencement des décharges enneigées devraient être coordonnés avec les stations épidémiologiques sanitaires des districts, en tenant compte des conditions locales spécifiques, en excluant toute possibilité d’impact négatif sur l’environnement.

4.12. Il est interdit de déplacer, transférer et stocker des morceaux de glace, de la neige contaminée, etc. sur la zone de verdure.

5. Nettoyage d'objets avec un territoire séparé

Sur les sites avec un espace séparé (marchés, les plages, les parcs, les établissements de santé), il est interdit de construire et rééquiper les installations sanitaires, sans le consentement des stations sanitaires et épidémiologiques pour recueillir des véhicules de lavage des déchets, conteneurs de stockage et du bois de chauffage dans des lieux non prévus à cet effet.

5.1.1. Après la fermeture, le personnel technique de la plage doit effectuer le nettoyage de base de la plage, des vestiaires, des toilettes, des espaces verts, du lavage des conteneurs et de la désinfection des toilettes. Dans l'après-midi, le nettoyage des patrouilles devrait être effectué. Recueillir les déchets collectés est autorisé jusqu'à 8 heures du matin.

5.1.2. Les urnes doivent être placées à une distance de 3 à 5 m de la bande de verdure et à au moins 10 m du bord de l'eau. Les urnes doivent être placées sur la base d'au moins une urne pour 1600 m 2 de la plage. La distance entre les urnes établies ne doit pas dépasser 40 m.

5.1.3. Les conteneurs d'une capacité de 0,75 m doivent être installés à raison d'un conteneur à une plage de 3 500 à 4 000 m 2.

5.1.4. Sur les plages, il est nécessaire d'organiser des toilettes publiques à raison d'une place pour 75 visiteurs. La distance entre les toilettes publiques et le lieu de baignade doit être d'au moins 50 m et d'au plus 200 m.

5.1.5. Des fontaines avec un approvisionnement en eau potable répondant aux exigences de GOST "Eau potable" doivent être installées sur la plage. La distance entre les fontaines ne devrait pas dépasser 200 m, le drainage des eaux usées étant autorisé dans les plans d’eau à une distance d’au moins 100 m en aval du bord de la plage. Il est interdit de détourner l'eau des fontaines à des endroits non prévus à cet effet.

5.1.6. Les vestiaires ouverts et fermés, les pavillons à déshabiller, les garde-robes doivent être lavés tous les jours à l’aide de solutions désinfectantes.

5.1.7. Chaque année, sur la plage, vous devez verser du sable ou des cailloux propres.

5.1.8. S'il existe des mécanismes spéciaux sur les plages sablonneuses, le relâchement mécanisé de la couche superficielle de sable doit être effectué au moins une fois par semaine pour éliminer les déchets collectés. Après le desserrage, le sable doit être nivelé.

5.1.9. Dans les endroits destinés à la baignade, il est strictement interdit de laver les vêtements et de se baigner.

5.2.1. Le territoire du marché (y compris les zones économiques, les routes d’accès et les voies d’accès) devrait être recouvert d’un revêtement dur (asphalte, pavés) avec une pente permettant le drainage des eaux de tempête et des eaux dégelées.

Dans les marchés d'une superficie de 0,2 hectare, une surface au sol exceptionnellement compacte avec un ponçage obligatoire d'une couche d'au moins 3 cm est autorisée.

5.2.2. Le territoire du marché doit disposer d'un réseau d'égouts et d'approvisionnement en eau.

5.2.3. Sur les marchés sans réseau d'égouts, les toilettes publiques avec des fosses imperméables doivent être situées à au moins 50 m du lieu du commerce. Le nombre de lieux calculés doit être d'au moins un pour 50 places.

5.2.4. Les motifs économiques doivent être situés à une distance d'au moins 30 m des places commerciales.

5.2.5. Pour déterminer le nombre de boîtes doivent supposer que pour chaque 50 m 2 Market Square une urne doit être installé, et la distance entre eux le long des comptoirs commerciaux de ligne ne doit pas dépasser 10 m lors de la détermination du nombre de collecteurs de déchets jusqu'à 100 litres doit procéder du calcul.: pas moins de 200 m 2 zone de marché et les installer le long des comptoirs commerciaux en ligne, la distance entre eux ne doit pas dépasser 20 m. pour la collecte navire spécial des déchets alimentaires à installer.

5.2.6. Sur les marchés de 0,2 hectare ou plus, les déchets collectés sur le territoire doivent être stockés dans des conteneurs d’une capacité de 0,75 m.

5.2.7. Les heures d'ouverture des marchés sont déterminées sur la base de la décision des comités exécutifs des soviets locaux des députés du peuple. Un jour par semaine est déclaré sanitaire pour le nettoyage et la désinfection de l'ensemble du marché, des locaux principaux et secondaires, des lieux de commerce, des comptoirs, des tables et des stocks.

5.2.8. Le personnel technique du marché après sa fermeture doit effectuer un nettoyage de base du territoire. Dans la journée, le nettoyage et le nettoyage des collections remplies de déchets doivent être effectués.

5.2.9. En saison chaude, en plus du balayage obligatoire, le territoire du marché avec une surface dure devrait être lavé quotidiennement.

5.3.1. Zone économique avec des espaces dédiés pour les poubelles de bouchon doit être placé pas moins de 50 mètres de voyageurs bondés lieux (salles de danse, scène, des fontaines, des avenues, des pavillons de divertissement, etc.).

5.3.2. Pour déterminer le nombre d'urnes, procédez comme suit: une urne pour 800 m 2 de la zone du parc. Sur les avenues principales, la distance entre les urnes ne devrait pas dépasser 40 m.À chaque stalle, kiosque (nourriture, souvenir, livre, etc.), il est nécessaire d'installer une urne d'une capacité d'au moins 10 litres.

5.3.3. Pour faciliter la collecte des déchets dans des lieux éloignés des rassemblements de masse des vacanciers, des collectes intermédiaires pour le stockage temporaire des déchets et des estimations devraient être installées.

5.3.4. Lors de la détermination du nombre de conteneurs pour les sites économiques, il convient de commencer par l’accumulation moyenne de déchets en trois jours.

5.3.5. Les toilettes publiques devraient être disposées à une distance d'au moins 50 m des lieux de rassemblement des vacanciers, sur la base du calcul: une place pour 500 visiteurs.

5.3.6. Le nettoyage principal doit être effectué après la fermeture des parcs avant 8 heures. Dans la journée, il est nécessaire de collecter les déchets et les feuilles mortes, de patrouiller, d’arroser les plantations vertes.

5.4. Établissements de traitement et de prophylaxie

5.4.1. Pour collecter les déchets de STI, la chirurgie infectieuse, oncologiques (y compris la gynécologie) dans des compartiments fermés de collections avec 50 - 100 l avec couvercles fermant hermétiquement. Il est interdit d'exporter ces déchets vers des décharges (décharges). Ils doivent être détruits sur place en consultation avec le service Sanepid. Il est souhaitable que chaque établissement médical (ou groupe d’hôpitaux) dispose d’installations d’incinération.

5.4.2. L'emplacement des installations spéciales, des incinérateurs sur le territoire est réglementé par les codes sanitaires et de construction pertinents et est coordonné avec les stations sanitaires et épidémiologiques locales.

5.4.3. La collecte, le stockage, l'élimination et l'élimination des déchets contenant des substances radioactives doivent être effectués conformément aux exigences des règles sanitaires applicables au travail avec des substances radioactives et des sources de rayonnements ionisants.

5.4.4. Le régime et le mode de récolte du territoire dur sont fonction des spécificités de l’établissement médical et sont décidés sur place en accord avec le poste sanitaire et épidémiologique.

5.4.5. La taille du site pour l'installation des conteneurs doit être d'au moins 40 m 2 et le site doit être situé à une distance d'au moins 50 m des bâtiments médicaux et des unités alimentaires. Il est permis d'installer des collecteurs de déchets dans les locaux intégrés.

5.4.6. Dans les institutions médicales, il est nécessaire d'utiliser uniquement des urnes émaillées et en faïence.

Pour déterminer le nombre d'urnes, il faut procéder à partir du calcul: une urne pour chaque 700 m 2 de la cour de l'établissement médical. Sur les avenues principales, il faut installer des urnes à 10 m les unes des autres.

5.4.7. Le personnel technique de l'établissement médical doit quotidiennement nettoyer, laver, désinfecter les urnes, les poubelles (conteneurs) et les sites pour eux.

6. Responsabilité pour l'entretien sanitaire des territoires des zones peuplées

6.1. Conformément aux fondements de la législation de l'URSS et les républiques de l'Union sur la surveillance de la santé publique dans le respect des règles sanitaires rues de contenu, les cours et les autres domaines des établissements humains, ainsi que des espaces publics et des plages faites autorités policières ainsi que des organismes de contrôle sanitaire local.

6.2. Les comités exécutifs des Soviets des députés de la ville (district) approuvent:

la liste de titres des rues, places et voies de circulation à nettoyer mécaniquement, ainsi que l'ordre de leur récolte en été et en hiver;

le taux d'accumulation de déchets solides et liquides par personne et par an;

une liste des zones urbaines à nettoyer par les entreprises, les organisations et les départements;

la composition de l'inspection de la protection de l'environnement;

mesures de protection et de protection de l'environnement contre la pollution, conservation des ressources naturelles;

les organisations responsables de l'état sanitaire des digues, des jardins, des parcs, des plages, des passages pour piétons, le service et les bâtiments techniques, chantiers de construction, des commerces et établissements de divertissement, etc..

6.3. Les institutions chargées de l'exploitation des bâtiments, les services du logement des entreprises et des institutions, les commandants et les gestionnaires de maison devraient:

conclure en temps opportun des contrats pour l'élimination des déchets domestiques;

effectuer des travaux explicatifs et organiser la population pour la mise en œuvre de mesures visant à respecter les règles sanitaires en matière d'entretien des territoires des zones peuplées;

équiper les sites d'une couverture étanche sous les poubelles;

fournir des collections et des inventaires utilisés pour recueillir les estimations des déchets alimentaires, des rues et des cours;

prendre des mesures pour assurer un nettoyage et une désinfection réguliers des chambres à ordures, des sites et des niches de collecte, ainsi que des collecteurs de déchets.

6.4. Les entreprises de nettoyage devraient:

exportation en temps voulu (conformément aux contrats) des déchets ménagers solides et liquides des territoires des maisons d'habitation, des organisations, des institutions et des entreprises;

compiler pour chaque véhicule spécial des itinéraires avec un schéma de trafic;

ajuster les horaires de routage en fonction des conditions de fonctionnement modifiées;

assurer la mise en œuvre obligatoire des horaires d'acheminement approuvés;

dans le domaine de la construction de maisons appartenant à des citoyens sur les droits de propriété personnelle, mettre en place un système régulier de nettoyage des déchets solides au moins deux fois par semaine.

6.5. Les spécialistes des établissements du service sanitaire et épidémiologique doivent assurer les tâches suivantes:

participer à la préparation des projets de décisions des comités exécutifs des soviets locaux des députés du peuple sur l'organisation du nettoyage sanitaire de la colonie;

examiner et coordonner les matériaux relatifs à la localisation et à la conception de décharges de déchets domestiques et industriels solides, aux programmes d'assainissement des villes, etc.

étudier et analyser l'incidence de la population en relation avec l'état sanitaire des zones peuplées;

faire des propositions aux responsables des logements et des services communaux sur la réalisation de raids pour vérifier la propreté et le nettoyage du territoire, en fonction de la situation épidémique;

de mener une fois par an et, si nécessaire, plus fréquemment, des séances d'information et de formation sur l'assainissement pour réduire au minimum les autorités de logement des spécialistes et des entreprises sur l'organisation de la collecte, l'enlèvement et l'élimination des déchets, en tenant compte de la situation épidémiologique;

Former les inspecteurs sanitaires publics conformément au plan, créer des conseils d’inspecteurs de la santé publique et superviser leur travail.

6.6. Lors de l’organisation du nettoyage régulier et régulier du territoire des zones peuplées, on devrait être guidé par:

Instructions pour la conception et l'exploitation des décharges pour déchets domestiques solides. M., ONTI AKH, 1982;

Instruction sur l'organisation et la technologie de la récolte mécanisée des territoires des zones peuplées. M. Stroiizdat, 1980;

Réglementation vétérinaire et sanitaire sur la procédure de collecte des déchets alimentaires et leur utilisation pour l'alimentation du bétail. Moscou, Ministère de l'agriculture de l'URSS, 1970;

Instructions pour la collecte et l'élimination des déchets alimentaires. M., 1982;

Album de sites pour conteneurs pour la collecte des ordures ménagères. Sverdlovsk, UNIAS AKH, 1977;

document normatif « Procédure pour l'accumulation, le transport, l'élimination et le déversement de déchets industriels toxiques (réglementations sanitaires), 3183-84 approuvé № par l'État médecin en chef sanitaire de l'URSS 29 Décembre, 1984

6.7. Les citoyens et les fonctionnaires coupables d'avoir violé ces règles, sont responsables de la manière prescrite par le Règlement sur l'inspection sanitaire d'Etat en URSS, approuvé par le Conseil de l'URSS des ministres décision du 31 mai 1973 № 361 « Sur surveillance sanitaire en URSS. »

SanPiN 42-128-4690-88 "Règles sanitaires pour l'entretien des territoires des zones peuplées"

Règlements et normes sanitaires SanPiN 42-128-4690-88
"Règles sanitaires du maintien des territoires des lieux habités"
(approuvé par le ministère de la Santé de l'URSS le 5 août 1988 N ° 4690-88)

1.1. L'organisation d'un système rationnel de collecte, de stockage temporaire, d'enlèvement régulier des déchets liquides de déchets solides et de nettoyage des territoires devrait répondre aux exigences de ces "règles sanitaires pour l'entretien des territoires habités par le lieu".

1.2. nettoyage Sistemasanitarnoy et le nettoyage territoriynaselennyh lieux devraient predusmatrivatratsionalny collecte, l'enlèvement rapide, élimination sûre et l'élimination des ekonomicheskitselesoobraznuyu bytovyhothodov (ménages, dans les déchets alimentaires tomchisle de bâtiments iobschestvennyh résidentiels predpriyatiytorgovli, restauration ikulturno et domestiques; zhidkihiz bâtiments nekanalizovannyh ulichnogomusora et estimations et autres déchets ménagers qui s'accumulent sur le territoire de la colonie) conformément au programme général de nettoyage pour nous point approuvé par la décision du comité exécutif du conseil local des députés du peuple.

Voir les recommandations méthodologiques du MDC 7-01.2003 "Procédure d'élaboration des régimes généraux pour les territoires des zones peuplées de la Fédération de Russie", approuvée par le Gosstroy de la Fédération de Russie le 21 août 2003 N 152

1.3. Dlyaobespecheniya appropriés sièges standardspopulation sanitaires et plus de flotte effektivnogoispolzovaniya de voitures particulières, les ordures ménagères dans les villes devrait udalyatpo unique des entreprises de transportnymikommunalnymi de sistemespetsializirovannymi centralisé Soviétiques.

Les déchets générés lors de la construction, des réparations, de la reconstruction des bâtiments résidentiels et publics, ainsi que des objets à usage culturel et domestique, sont transportés par des organisations de transport vers des zones spéciales. Les déchets inutilisés des entreprises industrielles sont exportés par le transport de ces entreprises vers des polygones ou des structures spéciales pour leur neutralisation et leur enfouissement.

1.4. L'organisation du système régulier et régulier et l'élimination des ordures ménagères sont déterminées sur la base des décisions des comités exécutifs des Soviets de la ville des députés du peuple sur proposition des organes municipaux et des institutions du service sanitaire et épidémiologique.

1.5.Les entreprises de transport du système Mangilkomkhoz ou les transports routiers spéciaux départementaux ayant un objectif similaire devraient effectuer le nettoyage régulier ou le nettoyage des applications.

1.6. Dans les zones de bâtiments existants, l'ordre de nettoyage programmé et régulier est établi en consultation avec les autorités locales et les services épidémiologiques sanitaires. Dans les micro-quartiers résidentiels nouvellement construits, le nettoyage programmé et régulier centralisé devrait être organisé au moment de la mise en service des bâtiments.

1.7. La capacité des entreprises d’autotransports est déterminée par les organismes de services municipaux par le développement de facto du fonds de logement, la viabilité des véhicules et d’autres conditions locales du règlement en béton.

1.8.Planovo-nettoyage régulier devrait être effectué dans le cadre des contrats-calendrier établis entre l'organisation qui produit les déchets et le logement par l'autorité municipale en accord avec les agences du service sanitaire et épidémiologique.

1.9. Sanitarnuyuochistku objets individuels et territoire takzhezhiloy des différents départements doit être effectuée en présence de nihspetsialnogo véhicule sous contrôle et la gestion des déchets de l'élimination méthodique de rukovodstvomorganizatsy, selon le calendrier adopté pour ce règlement.

1.10. Chaque véhicule doit être marqué d'une feuille de déchets par l'administration des décharges pour le stockage des ordures ménagères.

1.11. La mise en œuvre de l'élimination des déchets par la méthode de "l'auto-transport" devrait être basée sur le système global.

1.12. Pour assurer le confort sonore des résidents, les déchets ménagers et alimentaires doivent être retirés des ménages au plus tôt 7 heures, au plus tard 23 heures.

1.13. Les déchets ménagers solides et liquides sont transportés directement dans les champs et les jardins.

1.14. Les parcelles destinées à la construction d'installations de traitement des déchets devraient être affectées aux zones industrielles ou aux villes de villes dotées de zones de protection sanitaire situées dans des bâtiments résidentiels et publics situés à moins de 100 m.

Voir la lettre du ministère de la Santé de la Fédération de Russie du 26 mars 2004 N1100 / 919-04-111 "Sur les mesures visant à améliorer l'état sanitaire des territoires des zones peuplées"

2. Collecte de déchets solides, liquides et ménagers

2.1.1. Les installations de nettoyage sont: le territoire des ménages, les passages de rues et de micro-quartiers, les objets à usage culturel et communautaire, le territoire de diverses entreprises, institutions et organisations, parcs, jardins publics, places, lieux publics, installations de loisirs.

2.1.2. Compte tenu du risque épidémique accru de risques professionnels pour la santé publique, des installations spécifiques de nettoyage sont considérées comme: installations médicales, en particulier maladies infectieuses, maladies dermatologiques et vénériennes, hôpitaux et services de tuberculose, installations vétérinaires, plages.

2.1.3. Sur le territoire des ménages, des zones spéciales devraient être aménagées pour le placement des conteneurs avec un accès pratique pour le transport. Le site devrait être ouvert, avec une couverture imperméable et de préférence de la verdure.

2.1.4. Pour déterminer le nombre de sosorosbornikov installés (conteneurs), il faut se baser sur le nombre de personnes utilisant la collecte des ordures, le taux de stockage des déchets, le calendrier de stockage des déchets. Le volume estimé de la collecte des déchets devrait correspondre à l'accumulation réelle de déchets pendant les périodes les plus éducatives.

2.1.5. Les déchets domestiques solides sont transportés par transport de déchets et les déchets liquides provenant de ménages non localisés sont drainés par transport sous vide.

2.2 Collecte des ordures ménagères solides

2.2.1. Privremennom stockage de déchets dvorovyhsbornikah être isklyuchenavozmozhnost leur durée de vie pourrissement et razlozheniya.Poetomu en vremyagoda froide (à une température de -5 ° C ou moins) dolzhenbyt pas plus de trois jours, dans un chaud (températures positives supérieures à + 5 °) Neboli une journée ( exportation quotidienne). Vkazhdom village periodichnostudaleniya solides municipaux service local de uchrezhdeniyamisanitarno-épidémiologique othodovsoglasovyvaetsya.

2.2.2. Pour la collecte des ordures ménagères solides, les conteneurs métalliques standard doivent être utilisés dans un fonds de logement bien organisé. Dans les ménages sans canalisation, il est permis d'utiliser des collections de bois ou de métal.

2.2.3. l'installation Ploschadkidlya de conteneurs doivent bytudaleny des maisons, des centres de garde d'enfants, terrains de jeux et lieux otdyhanaseleniya à une distance d'au moins 20 m, mais pas plus de 100 m. Taille des plates-formes dolzhenbyt conçu pour les récipients neobhodimogochisla d'installation, mais pas plus de 5 (sites sm.Albom pour conteneurs pour la collecte des ordures ménagères, Sverdlovsk, UNII, AKH, 1977).

Le stockage temporaire des déchets, en particulier dans les zones résidentielles, doit être coordonné avec l’architecte de district et les stations sanitaires épidémiologiques du district.

Dans isklyuchitelnyhsluchayah dans les zones de bâtiments existants, où il n'y a aucune possibilité de dvorovyhtualetov de pauses, les lieux de hraneniyaothodov temporaire ces distances de (impliquant les rayonnogoarhitektora de, ekspluatatsionnoyorganizatsii logement, médecin sanitaire du comité trimestriel). Les actes des commissions devraient être approuvés par les comités exécutifs des soviets locaux des députés du peuple.

Sur le territoire des habitations privées, l'emplacement des collecteurs, des toilettes et des nids de poule doit être déterminé par les propriétaires eux-mêmes, l'écart peut être réduit à 8-10 mètres. Dans les situations de conflit, cette question devrait être examinée par les représentants du public, les commissions administratives des Soviets exécutifs et municipaux des députés du peuple.

2.2.4. Déchets été Metallicheskiesborniki lavés periodneobhodimo (lorsque le système « non amovible » au moins une fois en 10 jours, « remplaçable » - après avoir vidé), collections de bois - désinfectées (après chaque vidange).

2.2.5. La sélection des matières premières secondaires (textiles, canettes, bouteilles, autres articles) provenant des déchets de collecte, ainsi que du transport des ordures n'est pas autorisée.

2.2.6. Les nouveaux bâtiments résidentiels de 5 étages et plus devraient être équipés de vide-ordures conformément aux exigences du VSN 8-72.

Au lieu du HSV 8-72 par décision du Comité d'Etat de la construction de la Fédération de Russie du 29 octobre 2002 N 148 du 1 er janvier 2003, introduisant l'action du SP 31-108-2002 "Les poubelles des bâtiments et structures résidentiels et publics"

2.2.7. L'entrée de la chambre de réception doit être isolée de l'entrée du bâtiment et des autres pièces. Le sol de la cellule doit être au même niveau que le revêtement en asphalte. Il est strictement interdit d'évacuer les déchets ménagers de l'élimination des déchets directement sur le sol de la chambre de collecte des déchets (dans la chambre de collecte, il devrait y avoir une réserve de conteneurs ou de conteneurs dans des conteneurs pendant au moins un jour).

Les citernes contenant des déchets ne sont pas autorisées à exposer à l'avance (avant une heure) le champ d'application de l'installation de collecte des déchets avant l'arrivée des véhicules à moteur spéciaux.

2.2.8. La chute à déchets, la chambre de récupération des ordures devrait être la bonne. Les couvercles des vannes de charge des conduits sur les escaliers doivent avoir un entraînement serré, muni de joints en caoutchouc pour assurer l'étanchéité et l'atténuation acoustique. Dans les maisons résidentielles munies de vide-ordures, des conditions devraient être prévues pour le nettoyage, la désinfection et la désinfection hebdomadaires du tronc de baril, pour lequel les troncs sont équipés de dispositifs appropriés.

Dlyadezinfektsii canaux musoroprovodovsleduet appliquer des solutions: Lysol (8-5%), kreolina (8-5%), naftalizola (15-10%), du phénol (3,5%), le métasilicate de sodium (1-3%) de ne pas contacter le temps. moins de 0,5 récipient de chasa.Metallicheskie, les conteneurs goulottes ikanaly substances dezinfitsirovathloraktivnymi et leur rastvoramikategoricheski interdite.

2.2.9. L'enlèvement des déchets surdimensionnés des ménages devrait être produit à mesure qu'ils s'accumulent, mais pas moins d'une fois par semaine.

2.2.10 La responsabilité de l'entretien de la chambre, de la chute à déchets, de la collecte des ordures et du territoire adjacent à l'endroit où les déchets sont évacués de la cellule est à la charge de l'organisme responsable de la maison.

2.2.11 Il est interdit d'utiliser le système "d'appartement" pour l'enlèvement des ordures ménagères solides dans un immeuble résidentiel bien entretenu à plusieurs étages. Appliquez ce système, à titre exceptionnel, éventuellement des maisons à deux étages.

2.3.Collecte de déchets liquides

2.3.1. Pour collecter les déchets liquides dans les foyers non centralisés, des travaux ménagers ont été effectués, qui doivent comporter un puisard étanche et une surface avec un couvercle et une grille pour séparer les fractions dures. Pour faciliter le nettoyage du gril, la paroi avant de la fosse doit être amovible ou ouverte.

2.3.2. Les cours doivent être retirées des bâtiments résidentiels, des établissements pour enfants, des écoles, des terrains de jeux pour enfants et des loisirs de la population à une distance d'au moins 20 mètres et d'au plus 100 mètres.

Sur le territoire des ménages privés, la distance entre les toilettes individuelles et les ménages est déterminée par les propriétaires eux-mêmes et peut être réduite à 8-10 mètres. Dans les situations de conflit, le lieu de placement des toilettes est déterminé par les représentants du public, les commissions administratives des soviets locaux.

En cas d’approvisionnement en eau décentralisé, les toilettes doivent être retirées des puits et des sources doivent être aspergées à une distance d’au moins 50 m.

2.3.3. Les toilettes doivent avoir une partie hors-sol et les chambres vygreb.Nadzemnye sont construites à partir de matériaux adaptés (planches, briques, blocs, etc.). La fosse doit être étanche, le volume étant calculé sur la base du nombre de personnes utilisant les toilettes.

La profondeur du chauffage dépend du niveau de la nappe phréatique, mais elle ne doit pas dépasser 3 m, il est interdit de remplir le puisard avec des nettoyages supérieurs à 0,35 m de la surface du sol.

2.3.4. Il a nettoyé après le nettoyage, mais au moins une fois tous les six mois.

2.3.5 Les locaux des cabinets de toilette doivent rester propres. Ils devraient être nettoyés quotidiennement. Au moins une fois par semaine, une pièce doit être lavée à l'eau chaude avec des désinfectants.

La partie superficielle des slops et des lavabos doit être impénétrable pour les rongeurs et les insectes.

Nekanalizovannyeubornye et puisards composition dezinfitsiruyutrastvorami: Bleach (10%), l'hypochlorite de sodium (3-5%), Lysol (5%), naftalizol (10%), créoline (5%), metasilikatnatriya (10%). (Ces mêmes solutions sont utilisées pour la désinfection des ramasseurs de bois. Le temps de contact est d'au moins 2 minutes).

Il est interdit d'utiliser de la chaux sèche (à l'exclusion des objets alimentaires et des établissements médicaux et prophylactiques).

2.4 Collecte de déchets alimentaires

2.4.1. Recueillir et utiliser les déchets alimentaires conformément à la "Réglementation vétérinaire et sanitaire relative à la collecte des déchets alimentaires et à leur utilisation pour le fourrage".

2.4.2. La collecte, le stockage et l'enlèvement des déchets alimentaires doivent être effectués conformément aux directives structurelles relatives à l'organisation de la collecte et de l'élimination des déchets alimentaires approuvées par le ministère du logement et des services communaux et à la consultation du service sanitaire et épidémiologique.

2.4.3 Les exploitations d'engraissement utilisant des déchets alimentaires pour nourrir les porcs doivent obtenir une autorisation spéciale auprès du vétérinaire en chef du district (ville) situé sur le site de la ferme. Lorsque la situation épidémique change dans les exploitations d'élevage d'une localité donnée, le vétérinaire en chef du district (ville) autorise la poursuite de la collecte des déchets alimentaires dans chaque cas spécifique.

2.4.4. Pischevyeothody a permis de recueillir que spécial B conçu pour etogosborniki (réservoirs, seaux, etc.), peinture okrashennyeiznutri et extérieur, zakryvayuschiesyakryshkami (utilisation galvanisé emkostibez est interdite couleur).

2.4.5 Les assemblages destinés aux déchets alimentaires ne doivent être utilisés à aucune autre fin. Sleduetezhednevno sbornikivodoy lave soigneusement avec un détergent iperiodicheski les exposer dezinfektsii2% de solution de carbonate de soude caustique ou hlornoyizvesti d'une solution de soude contenant 2% de désinfection actif de l'eau de collections de hlora.Posle. La responsabilité de l'utilisation et du contenu correct des échantillonneurs incombe à l'entreprise qui collecte les déchets alimentaires.

2.4.6. déchets Sbornikipischevyh dans les maisons sleduetustanavlivat dans les lieux soglasovannyhs uchrezhdeniyamisanitarno déchets sluzhby.Sborschiki épidémiologique locale devrait être des règles pischevyhothodov de collecte et de stockage oznakomlenys et doit veiller à ce que les déchets sont pas des objets étrangers (chiffons, papier, verre, fer, etc. Le collecteur est également chargé de surveiller la propreté du conteneur.

Pour le stockage temporaire des déchets alimentaires collectés (avant leur exportation vers l'exploitation d'engraissement), la direction de la maison, en accord avec les institutions du service sanitaire et épidémiologique, attribue des points de collecte spéciaux.

2.4.7. déchets alimentaires Zapreschaetsyasobirat dans stolovyhkozhno et les maladies vénériennes, les hôpitaux de infektsionnyhi de la tuberculose et sanatoriums B de ozdorovleniyuperebolevshih spécial des maladies infectieuses, dans les restaurants et les cafés steamers des aéroports servant mezhdugorodnielinii.

2.4.8 Le choix des déchets alimentaires pour la collecte des déchets et autres conteneurs à déchets est interdit.

2.4.9. La collecte des déchets alimentaires est produite par un système distinct et uniquement s'il existe une vente stable à leurs usines d'alimentation spécialisées. La délivrance de déchets à des personnes privées est interdite!

2.4.10 Le stockage temporaire des déchets alimentaires de l’unité exportatrice ne devrait pas dépasser un jour pour éviter leur décomposition et leur impact négatif sur les conditions de vie.

2.4.11 Le stockage temporaire des déchets alimentaires dans les objets du commerce et dans la restauration collective, indépendamment de leur subordination, ne devrait être effectué que dans les locaux réfrigérés.

3.1. Obezvrezhivanietverdyh et othodovproizvoditsya domestique liquide sur l'élimination pererabotke.Zapreschaetsya spécialement sooruzheniyahpo otvedennyhuchastkah ou spéciaux et le déversement de déchets dans l'autre, ne sont pas conçus pour cet endroit, atakzhe les enterrer selskohozyaystvennyhpolyah.

3.2. Les déchets ménagers solides devraient être transportés dans des décharges (décharges améliorées), des champs de compostage, des usines de traitement et des incinérateurs, et des déchets ménagers liquides dans des décharges ou des stations de terrain.

Les déchets industriels non recyclables dans les déchets de production sont transportés par le transport des entreprises vers des sites industriels spéciaux ou des structures pour déchets industriels *.Le dispositif de décharges non contrôlées (décharges) de déchets ménagers et de déchets industriels n'est pas autorisé.

3.3. Les parcelles affectées à l’organisation des décharges de déchets solides (déchets améliorés) devraient être agréées par les institutions locales du service sanitaire et épidémiologique.

travail Napoligone doit être effectué dans l'instruction de poligonovdlya de polnomsootvetstvii et l'exploitation des déchets solides, soglasovannoys le ministère de la Santé de l'URSS et RSFSR utverzhdennoyMinzhilkomhozom en 1981

3.4. Les sites désignés pour les décharges (décharges) doivent satisfaire aux exigences de base suivantes:

La zone devrait être accessible au soleil et au vent;

la nappe phréatique ne doit pas se trouver à moins de 1 m de la base du champ; à un niveau plus élevé des eaux souterraines, un dispositif de drainage ou de drainage est nécessaire;

le site n'est pas autorisé sur les rives des rivières, des étangs, des plans d'eau ouverts et dans les endroits inondés.

3.5. Toutes les stations de plomberie doivent être équipées d'une ventilation par aspiration. Les sols des locaux industriels doivent être étanches et inclinés, ce qui permet d’évacuer le liquide dans la fosse et de nettoyer régulièrement les sols avec de l’eau et de les garder propres. Les locaux ménagers et administratifs devraient avoir une entrée séparée des locaux de production.

4. Nettoyage des zones peuplées

4.1. Sur vsehploschadyah et dans les rues, les jardins, les parcs, navokzalah, aéroports, quais, marchés, arrêts de bus transportai ailleurs doivent être exposés à une quantité suffisante de l'urne. Urnes Rasstoyaniemezhdu déterminées organamikommunalnogo économie dans le coffre d'utilisation zavisimostiot (territoire), mais pas plus de 40 vivant et MNA 100 boîtes ANM d'installation malolyudnyh.Obyazatelna dans mestahostanovki uvhoda transports urbains et le métro.

Le nettoyage doit être effectué systématiquement au fur et à mesure de leur remplissage.

Le contenu des urnes est clairement représenté par les organisations, les entreprises et les institutions qui procèdent au nettoyage des territoires qui leur sont attribués.

4.2. Les ukiosques, tentes, pavillons et petits commerces de détail interdits pour stocker les stocks de marchandises tarui, ainsi que leur stockage adjacent.

4.3. Les rues périphériques des tentes, des étals, des plateaux pour la vente de fruits et légumes doivent être coordonnées avec les stations sanitaires et épidémiologiques. Les entreprises de commerce effectuent le nettoyage des territoires adjacents aux pavillons commerciaux dans un rayon de 5 m.

4.4.Le lavage, l'arrosage et le balayage automatiques de la chaussée des rues et des places avec un revêtement amélioré pendant toute une période doivent être effectués de manière ordonnée.

4.5. Les revêtements routiers doivent être lavés de manière à ce que les contaminants qui s’accumulent dans la section de la route ne soient pas expulsés par le flux d’eau vers la verdure ou le patio.

4.6. Le trafic accru d'Ulitsys, qui a besoin d'améliorer le microclimat, devrait être arrosé pendant la saison chaude.

4.7. Les rues qui passent, où il n’ya pas de canalisation, pour réduire l’empoussièrement de l’air et réduire la pollution doivent être nettoyées avec des machines de balayage.

4.8. Pendant la décroissance, les feuilles tombées doivent être nettoyées en temps voulu. Les feuilles collectées, destinées à être exportées vers des zones spécialement désignées ou vers des champs de compostage, sont interdites pour brûler des feuilles sur le territoire d'immeubles résidentiels, de places et de parcs.

4.9. Il est possible de remplir des machines de lavage et de nettoyage à l'eau chaude technique à partir de voûtes d'eau libre uniquement en accord avec les institutions du service sanitaire et épidémiologique.

4.10. Pendant la période hivernale, lors du traitement des revêtements routiers avec des produits chimiques pour empêcher la formation de solutions aqueuses des réactifs utilisés, il est nécessaire de respecter strictement les normes établies pour la distribution des réactifs chimiques.

4.11. Dans les trottoirs zimniyperiod traitement des dorozhnyhpokryty et le sel de table (NaCl) zapreschaetsya.Vse moyens de lutte contre uchastkirazmescheniya de glace et de neige et un appareil des décharges « sèches », il est nécessaire d'harmoniser srayonnymi de la station sanitaire et épidémiologique avec les conditions locales uchetomkonkretnyh isklyuchayapri cette occasion otritsatelnogovozdeystviya sur l'environnement.

4.12 Permission de déplacer, transférer le dépôt de copeaux de glace, la neige polluée, etc. sur la zone de verdure.

5. Nettoyage des objets avec un territoire séparé

Sur obektahs zone séparée (marchés, plages, parcs, profilakticheskieuchrezhdeniya médicale), il est interdit de construire ipereoborudovat accord ustanovkibez sanitaire avec la epidemiologicheskimistantsiyami sanitaire recueillir mytavtotransport des déchets, conteneurs de stockage et de bois ensemble, ne sont pas désignés à cet effet.

5.1.1. Le personnel technique de la plage après sa fermeture devrait produire un nettoyage de base de la plage, des vestiaires, des toilettes, des espaces verts, du lavage des conteneurs et de la désinfection des toilettes. Dans l'après-midi, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage de patrouille, les déchets collectés sont autorisés jusqu'à 8 heures du matin.

5.1.2. L'urne devrait être située à une distance de 3-5 m de la bande de verdure et à moins de 10 m du bord de l'eau. Les urnes doivent être disposées sur la base d'au moins un repas pour 1600 m2 de plage. La distance entre les urnes établies ne doit pas dépasser 40 m.

5.1.3.Les conteneurs d'une capacité de 0,75 m3 doivent être installés à raison d'un conteneur de 3 500 à 4 000 m2 de plage.

5.1.4. Sur le territoire des plages, il est nécessaire d’organiser des toilettes publiques à raison de 1 à 75 visiteurs. La distance entre les toilettes publiques et le lieu de baignade doit être d'au moins 50 m et d'au plus 200 m.

5.1.5. Sur la plage doivent être installés des fontaines avec de l'eau potable qui répond aux exigences de GOST "Vodopitvevaya". La distance entre les fontaines ne devrait pas dépasser 200 m, les eaux usées étant autorisées dans les réservoirs situés à 100 m au moins en aval des limites de la plage. Il est interdit de détourner l'eau des fontaines à des endroits non prévus à cet effet.

5.1.6. Les vestiaires ouverts et fermés, les pavillons pour s'habiller, les armoires doivent être lavés quotidiennement avec des solutions désinfectantes.

5.1.7. Chaque année, la plage doit être saupoudrée de sable ou de gravier propre.

5.1.8. S'il existe des mécanismes spéciaux sur les plages de sable, au moins une fois, le délinquant doit détacher mécaniquement la couche superficielle de sable en collectant les déchets collectés. Après le desserrage, le sable doit être nivelé.

5.1.9. Dans les zones destinées à la baignade, il est strictement interdit de se laver et de se baigner.

5.2.1. Le territoire du marché (y compris les zones économiques, les routes d’accès et les approches) devrait être recouvert d’une couche dure (asphalte, pavés) par un talus fournissant des eaux de ruissellement et des eaux de dégel.

Sur les marchés d'une superficie de 0,2 hectare, à titre exceptionnel, une surface de sol compactée avec un rembourrage obligatoire de sable d'au moins 3 cm d'épaisseur est autorisée.

5.2.2. Le territoire du marché doit disposer d'un réseau d'égouts et d'approvisionnement en eau.

5.2.3. Narynkah sans égouts Les kiosques publics avec des saisies impénétrables devraient être situés à une distance d'au moins 50 m du lieu du commerce. Le nombre de places doit être d'au moins une pour 50 places.

5.2.4 Les sites économiques devraient être situés à une distance d'au moins 30 mois de commerce.

5.2.5. nombre de bacs Priopredelenii devrait iskhoditiz que pour chaque 50 m2 rynkadolzhna être en cours d'exécution d'un bac, et la distance entre les vdollinii comptoirs de vente ne dolzhnoprevyshat 10 m Lors de la détermination chislamusorosbornikov jusqu'à 100 lsleduet procéder du calcul :. Non meneeodnogo 200 m2 de marché et ustanavlivatsya le long de la ligne des compteurs de détail, la distance de prietom dolzhnoprevyshat de 20 m entre celles-ci. Pour la collecte othodovdolzhny alimentaire spetsialnyeemkosti être installé.

5.2.6. Dans la zone de 0,2 hectare ou plus des zones collectées, les déchets devraient être stockés dans des conteneurs d'une capacité de 0,75 m3.

5.2.7. Les heures de travail des marchés sont établies sur la base de la décision des comités exécutifs des soviets locaux des députés du peuple. Un jour par semaine est déclaré sanitaire pour le nettoyage et la désinfection de tout le territoire du marché, des locaux principaux et secondaires, des lieux de commerce, des comptoirs, des tables, des stocks.

5.2.8.Le personnel technique du marché après sa fermeture devrait effectuer le nettoyage de base du territoire. Dans l'après-midi, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage de patrouille et le nettoyage des collecteurs remplis de déchets.

5.2.9. Une période chaude de l'année, en plus du balayage obligatoire, le territoire du marché avec couverture rigide devrait être lavé quotidiennement.

5.3.1. Hozyaystvennayazona avec des zones affectées dlyaustanovki poubelles amovibles doit être placé pas moins de 50 mètres de rejeter la congestion massive des voyageurs (salles de danse, scène, fontaines, glavnyeallei, pavillons de divertissement, etc.).

5.3.2. nombre Priopredelenii de boîtes procéder izrascheta: une urne à 800 m2 parka.Na principales avenues de la distance mezhduurnami ne devrait pas être plus de 40 m ont kazhdogolarka, kiosque (nourriture, souvenirs, livre, etc.) neobhodimoustanavlivat capacité urne pas moins de 10 litres..

5.3.3. Pour faciliter la collecte des déchets dans des lieux éloignés des rassemblements de masse des vacanciers, des casseroles intermédiaires devraient être installées pour le stockage temporaire des budgets de déchets.

5.3.4. Le nombre de conteneurs pour les sites économiques doit être déterminé à partir de l'accumulation moyenne de déchets en 3 jours.

5.3.5 Les toilettes publiques doivent être construites à une distance d'au moins 50 m de lieux de rassemblement de masse des vacanciers, sur la base du calcul: une place pour 500 visiteurs.

5.3.4. Le nettoyage principal doit être effectué après la fermeture des parcs jusqu'à 8 heures. Dans la journée, il est nécessaire de collecter les déchets et les feuilles tombées, d'effectuer un nettoyage de patrouille et d'arroser la verdure.

La numérotation des points est donnée conformément à la source

5.4.1. Collecter les déchets des services dermatologiques, vénériens, infectieux, oncologiques, chirurgicaux (y compris gynécologiques) dans des conteneurs scellés d'une capacité de 50 à 100 litres avec des couvercles bien fermés. Il est interdit d'exporter ces déchets vers des décharges (décharges). Ils devraient être démantelés sur place, comme convenu par les services du service sanitaire et épidémiologique. Il est souhaitable que chaque établissement médical (ou groupe d’hôpitaux) dispose d’installations d’incinération.

5.4.2 L'emplacement des installations spéciales, des incinérateurs sur le territoire est réglementé par des normes sanitaires et de construction appropriées et est coordonné avec les stations sanitaires et épidémiologiques locales.

5.4.3. La collecte, le stockage, l’élimination et l’élimination des déchets contenant des substances radioactives doivent être effectués conformément aux prescriptions des Règles sanitaires applicables au travail avec des substances radioactives et à la source des rayonnements ionisants.

5.4.4. Le mode de récolte du territoire à couverture dure dépend de la spécificité de l’établissement médical et est décidé sur place par la consultation de la station sanitaire et épidémiologique.

5.4.5. La taille du site économique pour l’installation des conteneurs devrait être au minimum de 40 m2 et le site devrait être situé à une distance d’au moins 50 m des bâtiments médicaux et des unités alimentaires. Il est permis d'installer des compartiments de collecte des déchets dans les locaux intégrés.

5.4.6. Les institutions médicales médicinales ne doivent utiliser que des urnes émaillées et en terre cuite.

La définition du nombre d'urnes devrait être basée sur le calcul: une urne pour chaque 700 m 2 du territoire dortoir de l'établissement médical, les principales avenues devant être situées à 10 m l'une de l'autre.

5.4.7. Le personnel technique de l'établissement médical doit nettoyer, laver, désinfecter les urnes, les poubelles (conteneurs) et les sites sous-jacents chaque jour.

6. Responsabilité pour le contenu sanitaire du territoire
zones peuplées

6.1. Conformément à la législation de l'UE Principes fondamentaux de l'Union SSRI Union Républiques sur le respect des zdravoohraneniinadzor avec des rues pravilsoderzhaniya de la santé, les cours et les établissements drugihterritory et takzhemest pouvoirs publics et plyazheyosuschestvlyaetsya militsiisovmestno avec les organismes sanitarnogonadzora.

6.2. Les comités exécutifs des soviets de la ville (du district) des députés du peuple approuvent:

une liste de titres des rues, places et voies de circulation à nettoyer mécaniquement, ainsi que l'ordre de leur récolte pendant les mois d'été,

le taux d'accumulation de déchets solides et liquides par personne et par an;

liste des zones urbaines qui sont exploitées par les entreprises, les organisations et les départements;

la composition de l'inspection environnementale;

mesures de protection et de protection de l'environnement contre la pollution, conservation des ressources naturelles;

les organisations responsables de l'état sanitaire des remblais, des jardins, des parcs, des places, des plages, des passages pour piétons, des bâtiments et structures de service, des chantiers de construction, des commerces et des lieux de divertissement, etc.

6.3. Les institutions d'exploitation de bâtiments, les divisions de logement d'entreprises et d'institutions, les commandants et les directeurs de maisons devraient:

conclusion rapide des contrats pour l'enlèvement des ordures ménagères;

mener des travaux explicatifs et organiser la population pour mettre en œuvre des mesures visant à respecter les règles sanitaires relatives à l'entretien des territoires des zones peuplées;

équiper les plates-formes d'un revêtement étanche;

assurer la collecte des stocks utilisés pour collecter les déchets alimentaires, les jauges de rues et de cours;

prendre des mesures pour assurer un nettoyage et une désinfection réguliers des chambres de collecte des déchets, des sites et des collecteurs de nidpod, ainsi que des collecteurs de déchets.

6.4. Les entreprises devraient:

en temps opportun (conformément aux contrats), exporter des déchets ménagers solides et liquides des territoires des bâtiments résidentiels, des organisations, des institutions et des entreprises;

compiler des calendriers de routage avec un schéma de déplacement pour chaque machine;

ajuster les itinéraires en fonction des conditions de fonctionnement modifiées;

Assurer l'achèvement obligatoire des graphiques de routage approuvés;

dans le domaine de la construction de maisons appartenant à des citoyens sur la base de leurs propres droits, mettre en place un système régulier de nettoyage des déchets solides au moins deux fois de suite.

6.5. Les spécialistes du service épidémiologique sanitaire doivent veiller à l'accomplissement des tâches suivantes:

participer à la préparation des projets de décisions des comités exécutifs des députés du peuple sur l'organisation du nettoyage sanitaire dans la zone peuplée;

examiner et convenir de matériaux pour la localisation et la conception de décharges de déchets solides et de déchets industriels, de systèmes de nettoyage sanitaire pour les villes, etc.;

étudier et analyser la morbidité de la population en relation avec le statut sanitaire des zones peuplées;

predlozheniyarukovoditelyam donner aux autorités de logement pour mener la proverkichistoty de raids et de nettoyage en situation épidémique zavisimostiot;

VGöD fait une fois, et le cas échéant plus souvent, des séances de coaching sur les autorités sanitaires minimales dlyaspetsialistov de logement ipredpriyaty pour l'organisation de sistemysbora, l'enlèvement et l'élimination des déchets, en tenant compte de la situation épidémiologique;

former les inspecteurs sanitaires publics conformément au plan, créer des conseils des inspecteurs de la santé publique et superviser leur travail.

6.6. Lors de la planification du nettoyage régulier du territoire des zones peuplées, on devrait être guidé par:

Instructions pour la conception et l'exploitation de polygones pour déchets ménagers solides M., ONTI AKH, 1982;

Instruction sur l'organisation et la technologie de la récolte mécanisée des territoires des zones peuplées. M. Stroiizdat, 1980;

Réglementations vétérinaires et sanitaires sur la procédure de collecte des déchets alimentaires et leur utilisation comme fourrage. Moscou, Ministère de l'agriculture de l'URSS, 1970.

Le médecin hygiéniste en chef de l'URSS,



Article Suivant
Nettoyage des conduites d'égout: analyse de toutes les méthodes de nettoyage avec des instructions détaillées